OL : les statistiques ne plaident pas en faveur de Peter Bosz

En s’inclinant à Lens, l’OL a subi sa 4e défaite de suite en championnat. Sur un siège éjectable, Peter Bosz n’a pas arrangé son cas, lui qui a perdu pour la 14e fois depuis son arrivée.

La crise couve à l’OL mais aussi pour Peter Bosz. Après la défaite contre Lens, l’entraîneur a assuré ne pas se sentir en danger mais il sait très bien que le souffle d’un débarquement se fait de plus en plus intense dans son cou. Si face à Monaco et le PSG, les défaites avaient malgré tout laissé entrapercevoir des choses intéressantes, le revers à Lens a été une purge sans nom. Aucun tir cadré, aucune inspiration dans le jeu, la partition face aux Sang et Or n’a pas été à la hauteur du standing des Lyonnais et des principes mis en avant par Bosz depuis son arrivée.

Conforté dans ses fonctions au moins jusqu’à Toulouse par Jean-Michel Aulas, l’entraîneur néerlandais sait qu’il doit rapidement remonter la pente. A-t-il les leviers pour le faire ? Les prochaines semaines le diront. En tout cas, à Lens, Peter Bosz a connu sa 14e défaite en Ligue 1. Avec 1,60 point en 47 matchs, il est le 4e coach lyonnais avec le plus faible moyenne en première division depuis 35 ans derrière Sylvinho (1), Raymond Domenech (1,26) et Guy Stéphan (1,27) selon Stats Foot.

Pire, avec 30% de ses matchs perdus depuis son arrivée, l’ancien coach de l’Ajax est celui qui affiche le plus haut pourcentage de défaites pour un entraîneur de l’OL au 21e siècle. Il y a trois ans, Sylvinho n’avait pas survécu à la crise d’automne. Peter Bosz peut-il connaitre le même sort ?

26 commentaires
  1. Mopi do Brasil - mar 4 Oct 22 à 13 h 22

    Domenech n'a rien à faire dans cette stat. Il n'y avait pas encore la règle des 3 points quand il était entraineur à l'OL !

  2. Olyonn@is - mar 4 Oct 22 à 13 h 32

    On a l'impression qu'un ressort s'est cassé à Lens.On ne va pas affronter Toulouse en pleine confiance.Si on perd il se passe quoi?On garde toujours Bosz?

  3. ObjectifEurope - mar 4 Oct 22 à 14 h 48

    Je crains que JMA garde Boesch pour laisser TEXTOR choisir le coach de son choix.

    Sauf que les évènements et le rallongement des délais de la vente feront peut-être qu'il sera peut être obligé de changer avant la vente….

    1. Le_Lyonniste - mar 4 Oct 22 à 19 h 09

      Ce n'est pas plus mal.

  4. olgoneforever - mar 4 Oct 22 à 14 h 54

    J'ai vécu 4 plans sociaux dans ma boîte américaine ici tout pré de Lyon...Quand ça tangue ça dégage y compris la direction! Alors Peter bye bye au revoir merci! ... Maintenant quel est le meilleur moment ?

    1. Tongariro - mar 4 Oct 22 à 15 h 27

      "Quand ça tangue ça dégage y compris la direction"
      C'est pas Bosz qui dirige l'OL en l'occurrence...

  5. olgoneforever - mar 4 Oct 22 à 15 h 15

    Finalement pour moi ce serait à la fin de la dernière saison! L'OL n'est pas Chelsea mais cela n'empêche de prendre des décisions! Soyons sérieux JMA! Bilan de compétences autour de vous! .... ABONNES: ON SE REVOLTE ?

  6. ciresglover - mar 4 Oct 22 à 16 h 43

    J'ai le sentiment que JMA tente de temporiser jusqu'à la vente pour ne pas avoir le rôle du flic méchant à jouer. Même si il restait à la tête du club après le rachat il pourrait avoir envie de dire c'est pas moi qui a viré qui a recruté un remplaçant car en plus si cela n'a pas l'effet escompté il pourra s'en sortir d'une pirouette. Sauf qu'à son âge faire une pirouette pourrait commencer à être plus difficile.
    Pour le moment il est le patron il ne va pas de lui même démissionner et virer les mecs qu'il a mis en place. Après le rachat il pourra laisser le nouveau patron virer les mecs sans être le méchant. Il ne devrait pas lui même être dans la charrette.
    le seul problème c'est si la vente ne se fait pas. beaucoup de retard sera accumulé en espérant que ce ne sera pas trop impactant.
    Quoi qu'il arrive il est temps que le club entame sa mue sans quoi la déroute sportive entrainera le reste avec.
    ca me ferai bien mal.

  7. ciresglover - mar 4 Oct 22 à 16 h 43

    J'ai le sentiment que JMA tente de temporiser jusqu'à la vente pour ne pas avoir le rôle du flic méchant à jouer. Même si il restait à la tête du club après le rachat il pourrait avoir envie de dire c'est pas moi qui a viré qui a recruté un remplaçant car en plus si cela n'a pas l'effet escompté il pourra s'en sortir d'une pirouette. Sauf qu'à son âge faire une pirouette pourrait commencer à être plus difficile.
    Pour le moment il est le patron il ne va pas de lui même démissionner (déjà parce qu'il ne peut pas aussi facilement le faire) et virer les mecs qu'il a mis en place. Après le rachat il pourra laisser le nouveau patron virer les mecs sans être le méchant. Il ne devrait pas lui même être dans la charrette.
    le seul problème c'est si la vente ne se fait pas. beaucoup de retard sera accumulé en espérant que ce ne sera pas trop impactant.
    Quoi qu'il arrive il est temps que le club entame sa mue sans quoi la déroute sportive entrainera le reste avec.
    ca me ferait bien mal.

  8. Le_Lyonniste - mar 4 Oct 22 à 19 h 09

    SANS BLAGUE ?????????

  9. Cicinho - mar 4 Oct 22 à 19 h 39

    3 victoires en 14 matchs quand il se fait licencier à Leverkusen, y'a de la marge 😉

    1. ChiesaLacombeDiNallo - mar 4 Oct 22 à 19 h 42

      Tu crois qu'il essaie de battre un autre record?

      1. Tongariro - mar 4 Oct 22 à 19 h 49

        Les gars le parcours de Bosz a l'OL donne raison à vos craintes mais soyez objectif quand même, Bosz est l'un des trois meilleurs entraîneurs de Leverkusen au XXIème siècle niveau points par match, est champion d'automne face au Bayern en 2020-21 (pour certains qui vantent le parcours de Garcia en 2020-21 vis à vis de ça), qualifie le club en LdC en 2019-20 (alors que Monchengladbach était censé être supérieur (pendant ce temps Garcia nous fait au mieux 4ème alors qu'on avait que le championnat à jouer)) et fait une finale de Coupe perdu contre le Bayern (pour ceux qui encensent Garcia pour la finale face à Paris).

        Donc le bilan de Bosz à Leverkusen est loin d'être mauvais, c'est même une réussite si l'on écoute ce que les supporters en disaient globalement (niveau résultats et jeu). Evidemment ca se termine mal à la fin mais dans ce cas là meme pour Tuchel à Chelsea, Ancellotti à Paris, etc etc ca s'est mal terminé.

        Et à l'Ajax c'est bon aussi, suffit de voir la trace qu'il a laissé là bas.

        Bosz a deux vrais échecs : Dortmund (où aucun des 5 entraineurs post Tuchel a réussi) et l'OL (où je vois pas d'entraineur qui surnage ces dernières années, même si Bosz est parmi les pires).

        Tout ça pour dire que si Juni l'a choisi à l'époque c'est pas sorti de nulle part.
        Mais je pense qu'à l'OL il faut un entraîneur à poigne vu la mentalité de branleurs de certains (c'est peut être différent à l'Ajax) et c'est clair que PB n'est pas de ceux là.

      2. ChiesaLacombeDiNallo - mar 4 Oct 22 à 20 h 36

        Là, c'était le plaisir de la boutade.
        A part ça, franchement, je pense que les joueurs l'ont lâché.
        Sa dernière composition d'équipe, vu les blessures, n'était pas forcément catastrophique. (On voulait voir Cherki à l'œuvre, on a constaté la catastrophe.)

        Tout s'est mal passé car Bosz est incapable de garder les joueurs dans le groove.
        La gestion d'Henrique est symptomatique. En le faisant jouer une demi-heure par-ci, une mi-temps par là, Bosz aurait pu le maintenir dans le coup. Or c'était un impératif, vu le manque de latéraux. (Le petit nouveau m'a bien agacé avec son savant mélange de suffisance et de maladresse.) Au lieu de ça le Brésilien, à court de compétition, s'est fait passer à chaque offensive lensoise.
        Pourquoi ne pas avoir mis Diomandé à droite (lui avait joué grâce à sa sélection) et Da Silva au centre?
        Bien sûr, la gestion d'agioteurs du club ne laisse pas assez de joueurs au niveau, mais, même avec cet effectif bancal, il y a franchement moyen de faire beaucoup mieux au niveau tactique et en termes de préparation physique, les Lyonnais avaient l'air de benjamins lâchés dans un tournoi de juniors...
        Bon, de toute façon, c'est la merde à tous les étages et Textor pue bien le requin. Faut pas compter sur lui pour que ça s'arrange.

        Domenech m'a dégoûté de l'équipe de France, ainsi que Deschamps. Là, ils vont me faire perdre le goût de l'OL. Notamment Aulas, avec sa mauvaise foi, son manque absolu d'élégance et son pipeau de margoulin.

        Au moins, j'aurai du temps pour faire autre chose!

      3. Tongariro - mar 4 Oct 22 à 21 h 04

        "Bon, de toute façon, c'est la merde à tous les étages et Textor pue bien le requin. Faut pas compter sur lui pour que ça s'arrange."

        "Notamment Aulas, avec sa mauvaise foi, son manque absolu d'élégance et son pipeau de margoulin."

        "Au moins, j'aurai du temps pour faire autre chose!"

        Hahahahah 😀 😀

        Sinon pour Bosz bah je me demande si lui a pas déjà lâché depuis un bail (car se sachant condamné), que Aulas, Ponsot et Cheyrou le savent, que les joueurs le savent, mais que tout le monde est dans un jeu de dupes car le but est de prende l'argent de Textor 😀 (en qui j'ai pas confiance non plus)
        Vu l'état de l'OL ca m'étonnerait même pas...

      4. ChiesaLacombeDiNallo - mar 4 Oct 22 à 21 h 16

        Oui, c'est bien possible. Quand tu vois sa réponse en conférence de presse:
        "Menacé? Ça veut dire quoi?"
        T'as l'impression qu'il se paie la fiole des journalistes.
        Ça me rappelle une réplique de Galabru dans une comédie des années 80: "Moi, flipper? Et pourquoi flipperais-je?" Avec sa diction caractéristique (dans un autre genre que Bosz), c'était assez marrant.
        Le meilleur moment d'un film assez oubliable.

      5. Tongariro - mar 4 Oct 22 à 21 h 23

        Hahah la référence à ce bon vieux Galabru 😀

        Oui j'ai vécu sa réponse de la même manière que toi.
        Comme s'il en avait plus rien à foutre, il laisse aller.
        Déjà avant la trêve, la réponse "je vais boire pour oublier" ca m'avait fait penser ça.
        Lui qui voulait toujours apparaître intellectuel, posé, réfléchi, là t'as l'impression qu'il essaye juste de profiter avec un peu d'ironie et de nonchalance de ses derniers moments ici.
        Montrer que s'il foire et se fait virer, bah autant qu'il parte pas en faisant semblant d'être à fond et de s'accrocher à fond.. D'où cette soi disant décontraction.

        Honnetement, je vois une pièce de théatre de la part de tout le monde là.
        J'en veux même pas à Aulas quand il fait mine d'avoir confiance en Bosz encore (alors que je pense qu'il attend juste de le virer) car on sait tous qu'Aulas a surtout en tête le rachat.

        Je me demande juste ce que doit penser de tout ça un Lacazette, capitaine d'un navire qui coule...

      6. ChiesaLacombeDiNallo - mar 4 Oct 22 à 23 h 19

        Lacazette n'est pas bête. Il voit ça venir depuis un moment. Notamment la vente de Paqueta. Sinon, il aurait pris d'emblée un numéro plausible.
        C'est dommage, avec Tetê et Paqueta, ils pouvaient former un triangle d'or.
        (Par parenthèse, je regarde les matchs de West Ham. Paqueta se débrouille. Mais c'est pas trop le foot qui lui convient. Hormis quatre ou cinq clubs, le foot anglais, c'est quand même surtout à base de tampons, genre Ligue 1, mais avec des mecs encore plus balèzes.)

        Lacazette et Tolisso, ça doit leur faire tout drôle de se retrouver dans une telle pétaudière. Comment ça pourrait changer? Franchement, je n'entrevois pas la moindre esquisse de solution…

      7. cavegone - mer 5 Oct 22 à 1 h 02

        Tonga Bosz a comme par hasard réussi dans des championnats ou défendre est une option.
        A l’Ajax je n’ai pas que des bons échos d’Amesterdamois (français vivant là-bas en fait). La finale c’est un peu comme celle de Domenech en 2006 où l’équipe est en autogestion. Si Génésio mets pas Fekir en 9 à l’aller on les defonce. A une vendange de Cornet prêt on les sortait. Et quel effectif ils avaient !
        C’est une question de point de vue la réussite. Il montre quand même des limites de compétences qui sont assez énormes.
        Mais il fait reconnaître que c’est pas le seul, et même des entraineurs qui ont des palmarès énormes peuvent s’avérer être des nullos. Louis Van Gaal par exemple ou Benitez j’ai toujours été affligé de la manière chanceuse dont ils ont gagné…Leur fin de carrière ressemble un peu à ce qu’on voit avec Bosz. Du n’importe quoi concernant les noms soufflés aux recruteurs et du n’importe quoi sur le terrain.

        Bref tout ça pour dire qu’il y a une différence entre mentir sur Bosz et contester ses réussites. Ce qui est mon cas je l’ai toujours assumé dès son premier match.

  10. Duvedrunk - mar 4 Oct 22 à 20 h 55

    Que Botz soit critiquer ok. Mais Aulas qui n’est concerné que par la vente pour récupérer ses sousous. Ponsot directeur sportif de quoi ? Cheyrou responsable recrutement de quoi ? Et cette équipe responsable de rien. Vous pouvez changer tous les entraîneurs du monde.... ça changera rien.

    1. Dufduf - mar 4 Oct 22 à 23 h 36

      Constater que Bosz échoue ne signifie pas absoudre ses supérieurs , c'est juste que c'est lui qui va être débarqué . Peut-être Cheyrou , mais plus tard.
      Et puis changer l'entraîneur change quelque chose puisqu'il choisit la tactique, le 11 de départ , le contenu des entraînements etc...Rien que ces trois points posent problème avec Bosz.

  11. Getoujoursfaim - mar 4 Oct 22 à 21 h 06

    Qu'on arrête avec les stats , il faut juste bouger la fourmilière !!! Faut-il encore qu'il y en ai un qui en a les capacités !!! ièche ièche ièche font tous ièche. Heureusement qu'il y a les filles 👍

    1. Dufduf - mar 4 Oct 22 à 23 h 25

      Oui , il y a aussi la Gambardella, ou la victoire européenne du LOU qui ont mis du baume sur mon petit coeur

      1. Cicinho - mar 4 Oct 22 à 23 h 35

        Le lou, ça s'annonce compliqué cette saison...

  12. wills - mer 5 Oct 22 à 9 h 54

    je ne comprends pas si qui critiquent Aulas et defendent Bosz.... c'est lequel des deux qui a reussi à l'OL ? certes Aulas, comme tout president, ne peut être dédouané de tout mais que je sache, ce n'est pas lui qui prepare les matches !... la seule chose qu'on pourrait lui reprocher, c'est d'avoir choidi Bosz justement... je n'ai rien contre cette personne, mais en tant que coach, il y a évidemment un gros problème...

  13. OLVictory - mer 5 Oct 22 à 10 h 09

    Il y a plusieurs Aulas, ça brouille le message.
    Il y eu le Aulas qui a bâti une équipe pour gagner des titres, plusieurs équipes en comptant les filles. Cet Aulas parlait vrai et s'exprimait clairement, sans fausses promesses. Il savait prendre de bonnes décisions, il avait de l'ambition pour l'équipe, il voulait marquer son époque et remporter une coupe européenne.
    Mais depuis une quinzaine d'année, on a le Aulas promoteur de stade et de salle de spectacle, un Aulas qui ment, qui ne tient jamais ses promesses, qui pratique un double langage où chacun peut comprendre ce qu'il veut, le Aulas à la langue fourchue qui met les performances sportives tout à la fin de la liste de ses priorités et qui fanfaronne devant la presse avec Cheyrou et Ponsot.
    Pour moi Aulas a disparu, celui qu'on voit à présent ce n'est plus la même personne, c'est son jumeau maléfique,
    Mon Aulas n'existe plus, celui qui disait en 2002 : « Je revendique le droit et l’envie de gagner tous les trophées qui existent. »

Les commentaires sont fermés

Suivez-nous
d'heure en heure
d'heure en heure

derniers commentaires
Faire défiler vers le haut