Phillipe Piat, président de l’Union nationale des footballeurs professionnels. (AFP PHOTO FRANCK FIFE)

OL - OM : l'UNFP va également porter plainte

A son tour, l'UNFP a décidé de porter plainte contre l'auteur présumé du jet de bouteille sur Dimitri Payet lors d'OL-OM, dimanche soir.

Après Dimitri Payet, c'est au tour de l'Union syndicale des footballeurs professionnels (UNFP) de porter plainte contre l'agresseur présumé du joueur marseillais lors de la rencontre entre l'Olympique lyonnais et l'Olympique de Marseille, dimanche soir.

Le syndicat a décidé de "se constituer également partie civile au nom de la profession et dans l’intérêt des joueurs et demandera des sanctions exemplaires, suffisamment dissuasives pour que cesse cette violence gratuite qui salit l’image du football professionnel français", a-t-il indiqué.


"L’UNFP est déterminée à agir"


Dans son communiqué, l'UNFP, par la voix de son président, Philippe Piat, rappelle qu'elle "est déterminée à agir et s’engage à porter, auprès de toutes les parties concernées, les mesures nécessaires à la protection de l’intégrité physique des joueurs comme ces derniers l’exigent".

5 commentaires
  1. Zens - mar 23 Nov 21 à 10 h 02

    Il va prendre perpet le mec

    1. Koko - mar 23 Nov 21 à 10 h 24

      Un voleur qui frappe une boulanger sur Bellecour et se barre avec un sandwish prendrait moins... Vivement qu'on médiatise les méfaits dans nos rues pour que ça bouge !!!!

      1. Darn - mar 23 Nov 21 à 16 h 14

        Les risques, en matière d'ordre public, ne sont pas comparables.

  2. Absa7799 - mar 23 Nov 21 à 10 h 27

    Oui il va prendre pour tous les autres...
    Après c'est surtout sa responsabilité personnelle plus que celle du club, combien de temps perdu pour rentrer dans l'enceinte avec la fouille au corps de tout le public juste parce que des excités balancent tout et n'importe quoi...
    L'amende va être salée, peut être que ça sera dissuasif.

  3. Doudski69 - mar 23 Nov 21 à 10 h 55

    Il serait trop simple de laisser croire a un acte isolé . Le caillassage du car prouve le contraire.
    Il y a un vrai probleme vis a vis de ces incivilités.
    D'abord la societe dans son ensemble qui ne veut plus appliquer les regles. Fin de la democratie? Les medias relaient les appels au refus de ci ou ça. Pourquoi on s'arrete encore aux feux tricolores et pour combien de temps encore???
    Ensuite sur 50 000 personnes il y aura toujours quelques allumés. Il avait prémédité de jeter sa boiteille le bas du front? Non !Alors amende dissuasive bof.
    Donc filets et serrés. Et aussi aucune bouteille entree ou en vente. Et un service d'ordre independant des groupes de supps sinon ils laissent passer.
    Il faut pas faire confiance aux individus. Il faut prevenir et pas guerir.
    Sinon ca recommencera.
    Un dernier cri contre les centaines de tarés qui ont insulté Paillet apres son agression. S'il fallait un exemple de plus que le mal est profond...

Les commentaires sont fermés

Suivez-nous
d'heure en heure
d'heure en heure

derniers commentaires
Faire défiler vers le haut