Photo by ROMAIN LAFABREGUE / AFP

OL : pourquoi Jeff Reine-Adélaïde est-il si souvent remplacé ?

Auteur d’un début de saison convaincant sous ses nouvelles couleurs, Jeff Reine-Adélaïde n’est pourtant pas un titulaire indiscutable, et n’a pas encore joué de match dans son intégralité. Sa sortie à la mi-temps à Marseille interroge. Décryptage.

Joueur le plus remplacé de l'effectif

Depuis son arrivé à l’OL, après la deuxième journée de Ligue 1, Jeff Reine-Adélaïde a toujours été dans le groupe lyonnais. Il a été titulaire à neuf reprises en quinze rencontres, est entré en jeu trois fois et est resté sur le banc durant trois matchs. En moyenne, il n’a disputé que 44 minutes par match depuis qu’il porte le maillot de l’OL. Lors de la dernière journée de championnat à Marseille, il a été remplacé à la mi-temps sur choix du coach, alors qu’il était un des rares Lyonnais à avoir été convainquant en première période. Mais ce n’est pas nouveau : Jeff Reine-Adélaïde est le joueur lyonnais à avoir été le plus remplacé depuis le début de la saison, à neuf reprises, en étant systématiquement le premier ou le deuxième à sortir du terrain. De quoi s’interroger sur cette habitude qu’ont pris Sylvinho puis Rudi Garcia à sortir leur milieu de terrain malgré ses bonnes performances, lui qui est le meilleur passeur de l'équipe avec 4 passes décisives en Ligue 1. En comparaison à ce qui se fait dans les autres clubs, seuls six joueurs ont été plus remplacé que le joueur lyonnais dans le championnat de France. De plus, lorsqu’il a démarré des matchs remplaçant, il est entré en jeu pour le deuxième ou le troisième changement de l’équipe, avec en moyenne 15 minutes de jeu restant.

De meilleures performances que ses concurrents

Jeff Reine-Adélaïde est un joueur polyvalent. Il peut jouer en relayeur, mais aussi sur le côté droit du milieu de terrain, en meneur de jeu, en attaquant de soutien, ou sur le côté gauche comme avec l’équipe de France espoirs ce vendredi. Houssem Aouar et Thiago Mendes, qui ont joué au poste de relayeur lorsque le système était un 4-3-3, semblent avoir toujours la préférence de leur entraîneur, malgré des prestations en dent de scie.  Lucas Tousart est indirectement un concurrent, puisque Thiago Mendes peut le remplacer dans une position plus reculée, et Jeff Reine-Adélaïde prendre la place du second au poste de relayeur. Mais surtout, Bertrand Traoré et Maxwel Cornet n'ont jamais confirmé les espoirs placés en eux, et ne se sont jamais vraiment imposés aux yeux des supporteurs. Le côté droit du milieu de terrain semble donc promis à Jeff Reine-Adélaïde, qui est performant dans toutes ces positions. Les "étoiles" de Nicolas Puydebois, publiées après chaque match du club, montrent cette différence de niveau de performance entre Jeff Reine-Adélaïde et ses concurrents. Sa note moyenne, selon notre consultant depuis le début de saison, est de 3,1 étoiles, contre 2,4 étoiles en moyenne pour ses concurrent (voir le tableau ci-dessous). Plus précisément, Bertrand Traoré a une moyenne de 2,2 étoiles, Thiago Mendes 2,2 étoiles, Maxwel Cornet 2,1 étoiles et Houssem Aouar 2,8 étoiles.

Des qualités qui sautent aux yeux

Son apport à l’équipe est pourtant reconnu de tous les observateurs et supporteurs. Dans un collectif en difficulté, sans automatismes visibles et avec peu de mouvement, il est un des rares joueurs à sortir du lot. Balle au pied déjà, par ses prises de balle, sa capacité à se projeter vers l’avant en cassant des lignes, sa conduite de balle. Mais aussi par son altruisme et son état d’esprit sur le terrain. Sa prise d'information est au-dessus de la moyenne. Il ne joue pas pour ses statistiques, comme de plus en plus de joueurs aujourd’hui, mais pour le bien de l’équipe, en créant beaucoup de situations dangereuses, même s’il n’est pas à la dernière passe ou à la conclusion de l’action. C’est pourquoi de plus en plus de supporteurs s’interrogent lorsqu’ils voient le jeune milieu de terrain être remplacé tôt dans le match.

Pourtant, le 25 octobre dernier, Rudi Garcia expliquait les raisons du faible temps de jeu de son joueur : « Il doit aussi plus de qualité de récupération pour postuler au milieu ». Un problème d’apport défensif donc, mais pas que. « Il faut encore travailler avec Jeff, notamment sur son agressivité avec et sans ballon. Il doit faire plus de passes décisives, marquer plus de buts. Il doit être plus agressif dans ces gestes ».  Le nouvel entraîneur lyonnais pointe donc aussi son manque d’efficacité devant le but. De quoi le pousser à être un peu plus égoïste, ce qui n’est pourtant pas toujours le plus efficace pour le collectif.

Pas de problème physique apparent

Pourquoi ses deux entraîneurs lyonnais usent des mêmes méthodes avec le joueur ? Le problème pourrait être physique, même si ni le club, ni le joueur n’ont communiqué à ce sujet. Comme un Alexandre Lacazette à ses débuts, pour lequel on entendait souvent qu’il n’avait pas la capacité de jouer 90 minutes, peut-être que Jeff Reine-Adélaïde a un profil physique peu endurant, qui ne lui permettrait pas de terminer les matchs. Son profil longiligne peut nécessiter un peu plus de temps que les autres pour s’habituer à la répétition des efforts sur une longue période. Mais rien jusqu’à maintenant n’a laissé penser qu’il aurait un problème à ce niveau, n’ayant jamais été victime de crampes en plein match ou ne semblant pas spécialement exténué à sa sortie du terrain.

Un joueur « trop gentil » ?

Le caractère du joueur peut aussi avoir un rôle dans ses sorties. Jeff Reine-Adélaïde n’a pas la réputation d’être un joueur caractériel. Il accepte les décisions de ses entraîneurs en faisant profil bas publiquement, et sans que cela n’atteigne sa motivation. Mais jusqu’à quand ? Car nul ne doute qu’il ne comprend pas toujours ses remplacements en cours de match, et que s’il continue à aligner les bonnes performances, il pourrait afficher de plus en plus son mécontentement. Dans France Football, Jean-Claude Giuntin, son sélectionneur en U17, U18 et U19, décrit son ancien joueur ainsi : « C'était un garçon respectueux, facile à vivre ». Son attitude exemplaire doit être souligné, et il ne faudrait pas que l’incompréhension des supporteurs ne le pousse à adopter une attitude moins respectueuse et collective. Ce trait de caractère doit être mis en avant comme une qualité, et non une faiblesse, et même si cela prend un peu plus de temps, Rudi Garcia ne va pas pouvoir indéfiniment sortir l’un de ses meilleurs joueurs en cours de match. Le collectif et les résultats de l’équipe priment avant tout, et l’OL semble meilleur avec le capitaine de l’équipe de France espoirs que sans. D’ailleurs, en analysant les performances de l’équipe avec ou sans Jeff Reine-Adélaïde, on constate qu’elle prend le dessus sur son adversaire plus fréquemment avec lui que sans lui. Depuis le début de saison, si on compte la différence entre les buts marqués et les buts encaissés par l’OL, on constate que l’OL a marqué deux buts de plus que ses adversaires avec JRA, alors qu’il est à égalité parfaite sans (voir tableau ci-dessous).

Les « statuts » du vestiaire difficiles à bouger

Enfin, et c’est sans doute l’explication la plus plausible, les statuts des joueurs dans le vestiaire lyonnais sont difficiles à changer. Bertrand Traoré et Maxwel Cornet, très critiqués depuis plusieurs saisons, ont toujours un statut important dans le vestiaire de par leur ancienneté. Les commentaires de plus en plus critiques à leur égard, en particulier concernant le Burkinabé, devraient permettre à Jeff Reine-Adélaïde de devenir rapidement indiscutable dans le onze de Rudi Garcia, et de ne plus être remplacé systématiquement, que ce soit sur un côté ou dans l’axe.

16 commentaires
  1. jolann69 - sam 16 Nov 19 à 19 h 13

    J'ai aussi du mal à comprendre qu'il soit si souvent remplacé. Pour moi, vu qu'il est polyvalent, on devrait au contraire le laisser sur le terrain, et le faire permuter de poste avec un joueur sortant, ce qui perturbera forcément un peu l'adversaire.

  2. le_yogi - sam 16 Nov 19 à 19 h 14

    Un physique longiligne est au contraire mieux adapté à des efforts de type aérobiques qu'un physique avec une importante masse musculaire.
    Mais oui il faut peut-être qu'il "muscle son jeu" quelque peu, comme Robert Pirès en son temps ^^
    Contre Marseille il a fait les frais d'une réorganisation tactique, c'est aussi de ce côté là qu'il faut regarder, vu que le milieu prenait l'eau. Et Garcia a fait le choix de garder Aouar et non lui sur le terrain, peut-être à cause du brassard ou de son statut, mais enfin voilà ça amène déjà des éléments d'explication.
    Après c'est vrai qu'on aimerait le voir encore plus, car il dynamise indéniablement notre jeu. Je pense que ce n'est qu'une question de temps, on ne peut pas se priver de lui plus longtemps !

    1. David Vautrin - sam 16 Nov 19 à 19 h 23

      Oui c'est vrai en règle générale pour le profil longiligne, mais les efforts anaérobiques que demande le football nécessitent une certaine puissance que n'ont pas naturellement ce type de profil. La répétition de sprints peut-être plus difficilement assimilée par les fibres musculaires de ces joueurs longilignes. Mais comme dit dans l'article, il est peu probable que ça vienne de là, c'est plutôt un problème que peuvent rencontrer les plus jeunes joueurs. Pour la réorganisation tactique face à l'OM, beaucoup n'ont pas compris que JRA ne prenne pas la place de Traoré sur le côté droit de l'attaque. D'ailleurs, rien n'interdit à Garcia de conserver 2 leaders techniques dans son équipe, puisqu'il s'est plaint de ne plus avoir ce type de joueur après la sortie d'Aouar...

    2. cavegone - dim 17 Nov 19 à 11 h 50

      "Un physique longiligne est au contraire mieux adapté à des efforts de type aérobiques "
      Tu veux dire Aérobic ?? 😆
      Avec un justaucorps violet et des collants verts, il doit être au top 😆 😆 😆

      En vai je suis d'accord, on est sur du marathonien là, mais peut-être moins de l'explosivité. Il est jeune, il a le temps avec la prépa et le régime adapté de faire de la fibre rapide. Il n'en sera que meilleur.

  3. janot06 - sam 16 Nov 19 à 19 h 36

    Une phrase m'interpelle dans cet article, c'est celle-ci prononcée par le grand Garcia :

    "« Il faut encore travailler avec Jeff, notamment sur son agressivité avec et sans ballon. Il doit faire plus de passes décisives, marquer plus de buts. Il doit être plus agressif dans ces gestes »."

    En clair, Jeff doit tout faire pour être titulaire, et surtout, comment peut-il marquer plus de buts ou faire plus de passes décisives - il est quand même le meilleur passeur décisif de l'OL - en ayant aussi peu de temps de jeu ?

    Incompréhensible.

    1. cavegone - dim 17 Nov 19 à 11 h 53

      Et s'il ne donne pas le maximum à l'entrainement, ne lève pas les genous sur les motricités, s'économise sur les jeux, etc... ? Et bien tu cherches des excuses pour ne pas trop le récompenser.
      Je pense qu'il doit y a avoir de ça. Sinon en effet, sortir un de tes meilleurs joueur sans raison valable c'est assez stupide.

  4. OL48 - sam 16 Nov 19 à 21 h 15

    L'auteur de l'article utilise un argument qui m'interpelle. Le joueur est trop gentil et donc ne râle pas et garderait sa motivation quand il est remplacé et ce serait donc une des raisons pour privilégier son remplacement.
    Il faut donc comprendre que l'entraîneur évite de sortir des joueurs à fort caractère qui n'accepteraient pas d'être remplacés?
    Totalement incompréhensible comme raisonnement car ça voudrait dire que l'entraîneur est lui-même trop gentil pour prendre ses décisions en toute liberté pour le bien de l'équipe.

    1. David Vautrin - sam 16 Nov 19 à 21 h 21

      C'est une supposition et non une vérité. Certains entraîneurs peuvent être amené, inconsciemment ou non, à choisir la facilité lorsqu'il faut sortir un joueur, en ne risquant pas un conflit ou de se mettre le vestiaire à dos. Mais ça ne veut pas dire que c'est le cas pour Rudi Garcia. Chacun se fera son opinion.

      1. OL48 - dim 17 Nov 19 à 9 h 32

        ça amène à une comparaison intéressante.
        Dans une boite importante, la direction n'hésitera pas à virer quelqu'un sans aucun sentiment humain pour se qu'elle considère comme une mesure indispensable au fonctionnement de l'entreprise.
        L'Ol est côté en bourse et est donc sensée fonctionner comme une entreprise de haut niveau en brassant un chiffre d'affaire monstrueux.
        Le football garderait toutefois des spécificités particulières qui font qu'un entraineur dont la durée de vie dans un club est pourtant très courte ne pourrait pas toujours prendre les mesures froides et insensibles indispensables au bon fonctionnement du club à cause de la fragilité de la cohésion de groupe et du poids de certains joueurs dans le vestiaire.
        Notion essentielle à approfondir et on comprend mieux la réticence des investisseurs en bourse vis à vis des clubs de foot.
        D'un autre côté, si ça peut laisser un aspect humain dans ce monde de brute.

  5. LeCaladois - sam 16 Nov 19 à 23 h 29

    Les étoiles de Nico c'est gentil mais il aurait été autrement plus intéressant de comparer les occasions franches crées avec et sans lui. Rappelons que cette donnée devrait être considérée comme primordiale, car mise en fonction avec l'efficacité, elle donne nécessairement l'issue du match. Et on ne peut la contredire car factuelle, contrairement aux étoiles de Nico, qui certes sont faîtes avec un oil d'expert, mais une vue subgective.
    Par sa capacité d'élimination et son jeu tourné vers l'avent Jeff apporte constament du danger, si bien que la comparaison des nombres de ces occasions avec et sans lui devrait être édifiante. D'ailleurs si quelqu'un connaît le nmbre dXgoals avec Jeff et sans lui, qu'il. Se manifeste

  6. leandre-gerrand - dim 17 Nov 19 à 0 h 33

    D'accord avec toi Lecaladois.
    Ce qui serait interressant a comparer c'est la fluidité du jeu aussi mais bons c'est pas des states donc moins "accessible" on va dire

    Idem Ol-48 d'accord avec toi, ou l'entraineur n'ose pas faire ses choix preferentiels par peur 😂

    Idem Janot d'accord avec toi, apres peut etre qu'il doit travailler sur son replacement, et dans l'aggressivité mais ce n'est pas le seul dans ce cas la ...

    David Vautin oui mais JRA est aussi très costaud bien que longiligne vif et rapide ce qui est surprenant et interressant

    Après le Yogi si tu veux plus de densité au milieux c'est normal footbalistiquement de garder Aouar et non JRA si t'as un choix a faire entre les 2. Aouar est meilleur techniquement et et dans les deplacement. Après cela reste incomprehensible pour moi aussi pourquoi il est sortit. Si tu veux densifier le milieux tu fais plutot rentrer Casueret que Jean Lucas comme milieux defensif et tu pouvait garder JRA sur l'aile...

  7. gg - dim 17 Nov 19 à 9 h 29

    Bonjour,

    Personnellement je pense que Sylvinho et Garcia avaient/ont leur raison sur le choix du remplacement de Jeff.
    Lesquelles sont-elles, eh bien je serais bien incapable de le dire car je ne comprends pas. Il faudrait leur poser ouvertement la question.

    De la même manière, je me rappelle l'un des premiers matchs de Garcia qui avait sorti prématurément Terrier du terrain alors qu'il était selon moi, le seul à éclairer le jeu lyonnais par ses déplacements, ses dribbles, ses accélérations et ses changements d'aile. D'ailleurs chose encore plus étonnante pour moi c'est la communication faite après le match sur la performance nullissime de ce dernier et qu'il devait à tout prix de rattraper... De quoi le mettre en mauvaise condition pour le match suivant qu'il avait d'ailleurs complètement raté...

    Là encore j'aimerais des explications sur Martin qui devrait être selon moi le remplaçant privilégié de Memphis ou Moussa en cas d'absence.
    Je pense même qu'il peut prétendre à une place de titulaire.
    De plus dans un milieu à 3 il serait selon moi aussi très bon dans une position plus reculée.

    Nous avons avec Jeff, Martin et Houssem un trio d'espoirs de très haut niveau en création de jeu et capable de dynamiter n'importe quelle défense dans les petits espaces. mais pour en profiter il faut les faire jouer !
    Ils sont complémentaires à Moussa Dembele qui est un pur avant centre dans la plus vieille tradition des Trezeguet, Inzaghi ou Voller. Attention je ne dis pas qu'il est de leurs niveaux mais il est dans le style de renard des surfaces à attendre le moment pour marquer, et il marque.

    Ajouter à Memphis je pense que nous pouvons avoir une équipe offensive de très haut niveau, maintenant charge à Rudi de trouver l'équilibre défensif en alignant ces joueurs.

  8. Juninho Pernambucano - dim 17 Nov 19 à 12 h 35

    Des chiffres édifiants , mais au dela de toutes ces considérations , le mystère est complet sur sa sortie à la mi temps à marseille ( garcia a t'il donné une explication , je n'ai rien vu à ce sujet ? ) , c'est proprement aberrant en tout cas les marseillais n'en demandaient pas tant et furent soulagés et surpris de ne pas le voir revenir sur le terrain !
    Ils remercient encore Garcia de ce petit cadeau qui leur a bien fait plaisir , c'est gentil de sa part de s'être rappelé ainsi à eux à leur bon souvenir !
    LOL

  9. Greg - dim 17 Nov 19 à 13 h 06

    Après Memphis c’est le 2ème joueur qu’on devrait coucher sur la feuille de match et mettre dans les meilleurs conditions. Au lieu de ça on le laisse sur le banc, ou le fait sortir à chaque fois quand il joue. Un club ns le piquera pour une bouché de pain et saura le faire atteindre son plein potentiel et on s’en mordera les doigts.
    Il n'a en rien un pb physique à Amiens je suis quasi sûr qu'il jouait ts les match car c'était le meilleur joueur de l'équipe et en EDF de jeune il doit jouer aussi quasiment tt le temps la totalité du match. Si on dit de lui qu'il a pas le physique pr tenir qu'est ce qu'on doit dire d'Aouar qui n'a aucun physique, ne peut résister à aucun contact avec les adversaires, qui ne peut même pas mettre de puissance dans ses frappes incapable de frapper à 30m je pense bien, et qui n'est mm pas capable de faire les efforts défensifs necessaire que demande son poste au millieu dans le foot moderne. Il faudra carrément bientôt le mettre attaquant comme ça il n'aura plus aucun effort defensif à faire. Enfin plutôt sur le banc la c'est sûr aucun effort. Mais Garcia n'aura pas le courage le mec a un statut. Pour JRA est déjà meilleur que lui.
    Et ce n'est pas par ce qu'il est lyonnais et à une certaine grace balle au pied que vous devriez être indulgent avec lui. Le mec il fait un bon match sur 5 abusé. Et cette idée d'avoir pensé à le metrre capitaine abusé il n'a pas de mental, il a juste pour lui d'être lyonnais. Et le faire penser qu'il aurait pu être capitaine ça fait juste que lui dire qu'il peut continuer à rester comme il est alors qu'il est complètement ds le faux

  10. leandre-gerrand - dim 17 Nov 19 à 13 h 27

    Gg je suis d'accord avec toi pour Terrier avec Depay Apuar et Caqueret se sont nos seuls joueur capable de se deplacer et bons dans la technique courte.. Le pb c'est que quand ce genre de joueur joue sur les coter ils sont moins vus car ce n'est pas leur postes sur le coter (bien qu'Aouafr s'en sort bien sur le coter meme si c'est pas son poste.
    Moi aussi je ne comprends pas les critiques envers lui car il est moins physique que Depay mais dans la technique courte le tout petit jeu il est meilleur que ce dernier. Il ne s'affirme sans doute pas assez et n'a sans doute pas assez confiance en lui, et il en faut pour etre encore meilleur

  11. leandre-gerrand - dim 17 Nov 19 à 15 h 55

    Heu Greg avant Memphis et Adélaïde il y a Aouar je suis desolé plus sereins techniquement ! Et a chaque fois qu'il a joué 10 il a fait des matchs encore meilleurs que ceux de Depay et ca se verra au plus haut niveau europeen ou Depay est un peu en dessous, comme contre Barcelone ou c'eyait nette, la ou ca se s'est pas vu pour Fekir Apuar Ndombele Mendy

Les commentaires sont fermés

Suivez-nous
d'heure en heure
d'heure en heure

derniers commentaires
Faire défiler vers le haut