Rayan Cherki et Ludovic Giuly (crédit : David Hernandez)

OL : Rayan Cherki doit maintenant se lancer

En prolongeant son contrat d’une saison plus d’une deuxième en fonction de certaines performances, Rayan Cherki a mis le jeu au centre de son projet avec l’OL. A 19 ans, le Lyonnais reste jeune mais peut désormais compter sur certains soutiens au sein du vestiaire.

Voir une officialisation de contrat être annoncée lors d’une conférence de presse d’après-match n’est pas anodin. Comme Maxence Caqueret ou Anthony Lopes avant lui, Rayan Cherki aurait pu avoir droit à une conférence en bonne et due forme du côté du centre d’entraînement de l’OL. Mais, l’attente avait été trop longue et le jeune Lyonnais reste un cas à part. Pour cette prolongation de contrat jusqu’en 2024 ou, espérons le jusqu’en 2025, le club a donc décidé de casser ses codes.

Deux jours après avoir soufflé ses 19 bougies printemps, Rayan Cherki s’est offert un joli cadeau d’anniversaire, qu’il aurait bien voulu fêter "avec un but face à Troyes". "Je n'ai pas fait ce que j'avais envie de faire jusque-là, a-t-il expliqué devant les journalistes vendredi. Donc je voulais rester dans mon club de coeur et je pense que les prochaines saisons nous réservent de belles choses."


18 titularisations en 68 matchs


Entre l’OL et Cherki, c’est une histoire d’amour comme on en connait tant. Des désirs passionnés couplés à une certaines déceptions liées à réalité, celle du terrain. Après avoir explosé aux yeux de tous un soir de Coupe de France à seulement 16 ans, Rayan Cherki était voué à devenir le nouveau chef de file de l’OL, lui le phénomène de précocité. Et puis la machine s’est finalement enrayée avec des "mauvais choix de (sa) part" et un temps de jeu famélique entre désir de protéger le joueur et concurrence au sein de l’effectif.

A 19 ans, Rayan Cherki donne l’impression d’avoir déjà vécu mille vies au sein de son club formateur mais comme l’a si bien rappelé Bruno Cheyrou vendredi, il reste encore un talent brut à polir. Dans cette nouvelle société, football et patience ne font pourtant jamais vraiment bon ménage. "Le plus important n’est pas de savoir si Rayan va débuter le prochain match mais comment il va aider le club, a détaillé le chef de la cellule de recrutement. Il aurait certainement été le plus heureux s’il avait marqué ce (vendredi) soir même s’il n’était pas titulaire. Il faut avoir une vision avec de la hauteur même si c’est difficile."


Bosz et Cherki ont un plan


En prolongeant pour une saison plus une en option, Rayan Cherki a montré son amour pour le club mais aussi mis ce fameux projet sportif au sein de son évolution. Avec deux entrées tardives contre Ajaccio et Troyes, le joueur offensif lyonnais continue de jouer les jokers de luxe avec des moyennes de jeu oscillant autour des vingt minutes. Pour un joueur souhaitant "prouver qu’il a sa place dans le onze titulaire", c’est assez maigre pour convaincre Peter Bosz. Contre Troyes, il a montré l’étendue de son talent en l’espace de quelques minutes avec une barre et toujours ce grain de magie dès qu’il touche le ballon mais ces quelques minutes lui desservent aussi, à vouloir montrer trop, trop vite.

On dit le coach de l’OL et son joueur loin d’être sur la même longueur d’ondes pourtant il semblerait bien qu’un plan de bataille a été fixé entre les deux hommes avec "un curseur pour que je puisse grappiller le plus de temps de jeu". A 19 ans et même s’il a pris du retard, Rayan Cherki représente l’avenir du club et doit redevenir ce symbole de la formation à la lyonnaise qu’il était à ses débuts en professionnels, avant de voir son pote Caqueret ou Castello Lukeba et Malo Gusto lui voler la vedette.


Les grands frères Lacazette et Tolisso


Vendredi, le gamin de Lyon a montré une vraie maturité face à la presse. Il a pesé ses mots tout en faisant amende honorable sur son début de carrière. La blessure contractée en février dernier semble l’avoir fait grandir comme joueur mais surtout comme jeune homme. Depuis son retour à l’entraînement, début juillet, Cherki n’a peut-être pas retrouvé le niveau qu’il espérait et continue de forcer certains gestes. Mais, il y va "étape après étape" et c’est peut-être bien là le principal changement. Après avoir monté les marches deux par deux, le numéro 18 veut prendre son temps, même si ce n’est pas vraiment le maître mot dans une carrière de footballeur.

Néanmoins, il peut désormais compter sur certains cadres pour y parvenir et épurer ce jeu qui fait aussi bien se lever de sa chaise que grincer des dents. En bon capitaine, Alexandre Lacazette l’a pris sous son aile et c’est une différence par rapport aux années passées. Il y a désormais à l’OL des leaders qui connaissent cet environnement lyonnais et ça ne peut être que bénéfique pour Cherki. "On sait que ces joueurs ont marqué l’histoire du club. Le fait que Bruno, Vincent (Ponsot) et le président aient ramené des anciens comme Alexandre et Coco est une très bonne chose pour nous afin de nous encadrer. On discute beaucoup, on échange beaucoup sur mes qualités et mes défauts. Ils ont énormément à m’apporter au quotidien pour pouvoir progresser au maximum."

Après les tumultes et pression liées à cette prolongation de contrat qui tardait à venir, Rayan Cherki peut désormais jouer l’esprit libéré, qu’importe ce qu’il peut dire. A Lyon, il y a désormais cette saison tous les ingrédients pour permettre à Cherki de grandir avec comme désir "cette envie de gagner avec son club de coeur et de remettre l’OL et son ADN à sa place." Mais seul le terrain livrera sa vraie vérité que ce soit collectivement ou individuellement.

48 commentaires
  1. s.k - dim 21 Août 22 à 9 h 43

    Je pense qu’il va nous faire une grande saison cherki
    J’ai le sentiment qu’il a gagné en maturité cela ne peut être que positif pour la suite

  2. LeCaladois - dim 21 Août 22 à 9 h 45

    Attendre la 85éme minute pour le faire rentrer alors que l'équipe menait largement 4 à 1, c'est vraiment n'importe quoi !

    1. Beeeeen - dim 21 Août 22 à 12 h 00

      Oui ça ressemble au traitement réservé à Amine Gouiri, on voit où ça nous a mené 😂

      1. Megame - dim 21 Août 22 à 15 h 44

        Cherki=Gouiri ? L'analogie est facile mais elle ne tient pas.
        Souviens-toi, Gouiri avait montré de belles choses, (et plus de maturité que Cherki) et commençait vraiment à se faire une belle place dans l'équipe... Jusqu'à cette foutue blessure qui l'a stoppé net dans son élan.
        Une fois guéri, il n'a jamais retrouvé son niveau. Il ne s'en est même pas approché. Logiquement, il n'a donc pas retrouvé le temps de jeu qu'il avait avant.
        On le sait, au-delà des tests de force musculaire et d'absence de douleur qui indiquent qu'on peut reprendre, les sensations mettent souvent beaucoup plus longtemps à revenir, il n'y a qu'à regarder Fekir... Donc il aurait certainement fallu à Gouiri plus de temps et de patience, mais rares sont à cet âge-là les joueurs qui le comprennent et surtout l'acceptent...

  3. Koko - dim 21 Août 22 à 9 h 59

    l'équipe gagne des matchs et met des buts, tout cela sans lui donc il ne sert à rien !

    1. 6ldc9 - dim 21 Août 22 à 11 h 37

      Bonjour Koke
      C est une analyse pleine de mesure!
      Alors je me demande , toi à quoi sert tu?

      1. Koko - dim 21 Août 22 à 22 h 11

        il faut rester factuel. Je suis là pour t'instruire que ça ne te déplaise...

    2. Cac40 - dim 21 Août 22 à 13 h 59

      Comme d'autres je n'adhère pas au coaching de Bosz. Les changements surtout sur un scénario de match comme contre Troyes devraient se faire beaucoup plus tôt dans le match. KTE, Tete, sors-les a la 60 eme!
      Là on risque de perdre mentalement tous les remplaçants s'ils ne jouent que des miettes.

      1. Megame - dim 21 Août 22 à 15 h 49

        Faire rentrer les remplaçants c'est une des volontés possibles, mais pas la priorité : Ce que Bosz veut avant tout c'est que son équipe type ait 90 minutes à haute intensité dans les jambes. C'est ça qui a guidé ses matches de préparation, et ça se défend aussi.

      2. Altheos - dim 21 Août 22 à 16 h 48

        Donc tu sors Tetê avant qu'il marque le 4eme...

      3. Moimoi - dim 21 Août 22 à 17 h 27

        Tu sors Karl et Tetê que tu remplaces par Rayan et Romain, ou Malcolm et Rayan, et ça te fait même 5-1 😉

      4. Olyonn@is - dim 21 Août 22 à 17 h 35

        J'aimais bien le coaching de Gerrard Houillier ou il faisait ces changements à la 60ème.Garcia c'était honteux quand il faisait jouer Gouiri 1 minute...Bosz pareil pour Cherki et Faivre...👎

  4. manu - dim 21 Août 22 à 10 h 07

    Il est très difficile de juger un entraineur car il y a plein de critères que nous ne connaissons pas comme les performances à l'entrainement etc...mais je trouve les choix de Mr Bosz sur les remplacements en cours de match souvent critiquable....et notamment sur le fait que ses changements sont très tardifs. Cette saison, nous aurons un effectif pléthorique, et les 5 changements doivent être un avantage!
    Avoir 3 buts d'avance dans un match, pas sur que ça arrivera souvent, donc il fallait en profiter pour faire tourner au maximum!

    1. 6ldc9 - dim 21 Août 22 à 11 h 44

      Bonjour Manu
      Exact les changements tardifs vont finir par poser un problème.
      Et puis a voir la condition de certains à partir de la 65 minutes, vu les efforts voulus par Bosz , la rotation et les changements vont être très important, pour sa cohésion sportive,et la vie de groupe!

  5. poussin - dim 21 Août 22 à 10 h 10

    Moi je reste assez sceptique sur son intelligence de jeu et son état d'esprit . Je ne ressens pas cette attachement à OL comme chez Caqueret ou Gusto . Je ne vois pas non plus de complicité flagrante avec ces coéquipiers . Peut être qu'en effet, tolisso et Lacazette vont lui montrer la voie à suivre mais j'ai bien peur que son égoisme sur le terrain prenne le dessus. Il a vraiment un talent fou mais c'est l'année où jamais de franchir le cap de la maturité sinon le joueur précoce de 16 ans , va prendre un sacré retard à 19 ans . Je pense que c'est le fait de voir aussi des joueurs presque de son âge (Lepenant, Gusto,Lukeba,Barcola) être titulaires ou avoir plus d'opportunité de se montrer que lui qui commence à le titiller . Il se pose des questions et c'est peut être ça qui le fera grandir. En attendant , la concurrence sur l'aile (Tete, Faivre) et au milieu (Paqueta,JRA) va lui poser des problèmes pour grapiller du temps de jeu. Il va falloir qu'il s'accroche et ne pas vouloir tout faire tout seul.

    1. Megame - dim 21 Août 22 à 15 h 57

      Je suis d'accord, le vrai problème de Cherki c'est sa maturité.
      La bonne nouvelle, c'est que ça s'améliore souvent avec le temps, donc j'ai bon espoir que les promesses qu'il ne cesse de laisser entrevoir soient tenues, et que de collectionneur de gris-gris sympathiques mais aboutissant en des pertes de balle il se mue en vrai bon joueur de ballon, un peu comme Fekir l'est devenu.
      Je prie pour qu'il évolue donc ainsi au niveau maturité, et qu'on ne voie pas de soucis mentaux ou comportementaux plus sérieux, comme chez Ben Arfa, par exemple, qui pour le coup pourraient clairement l'empêcher da se développer comme il semble en avoir le potentiel...

  6. Poupette38 - dim 21 Août 22 à 10 h 22

    Pour moi, il est toujours très gamin dans sa tête, ça se voit sur son comportement à l'échauffement par exemple ou à l'entrainement, il prend ça comme un jeu . Bien sur que c'est un jeu, ils le disent tous, il faut prendre du plaisir mais Rayan, je le vois autrement .

    Ce qui me chagrine aussi c'est qu'il ai prolongé 1 an + 1 optionnelle . Caqueret, lui, il a prolongé jusqu'en 2027, Castello 2025 . C'est n'importe quoi

    1. poussin - dim 21 Août 22 à 10 h 26

      peut être qu'il doute de ses capacités à s'imposer d'où le contrat avec l'année optionnelle comme tu dis!! c'est évident que cette prolongation refflette assez les craintes qu'il peut avoir sur son temps de jeu et sa capacité à s'imposer . C'est même assez révélateur d'une faiblesse mentale ( un Benzema était beaucoup plus sûr de lui à cet âge). Mais il faut qu'il grandisse un peu et qu'il comprenne que c'est lui qui a les clefs du succès . Bosz le fera jouer , si il le mérite. qu'il arrête de faire la victime de 19 ans qui ne joue pas assez et se prenne enfin en main.

    2. Juninho Pernambucano - dim 21 Août 22 à 10 h 30

      parce que Bosz ne lui a jamais fait confiance et il doit se méfier c'est légitime .
      Lui donner comme à un chien 5' de jeu ça veut dire quoi ?

      1. poussin - dim 21 Août 22 à 10 h 35

        c'est à l'entrainement qu'il doit commencer à faire ces preuves. En s'impliquant à 100 % et en montrant un peu plus de proffessionalisme . Fini la récréé où on joue dans la cours et qu'on rigole avec les potes !! là , c'est du sérieux maintenant à 19 ans car il joue sa carrière.

      2. Juninho Pernambucano - dim 21 Août 22 à 10 h 39

        Qui te dit qu'il ne bosse pas aux entrainements ?
        Si c'était le cas il ne serait même pas sur la feuille de match .

      3. poussin - dim 21 Août 22 à 12 h 01

        il suffit de voir les vidéos aux entrainements. Souvent en train de jongler et rigoler ,et pas spécialement concentré sur les exercices à contrario d'un caqueret , d'un Lepenant. Même un Barcola semble plus concerné d'où le jugement que lui porte Bosz. C'est à lui de se prendre en main et de prouver qu'on se trompe.

      4. Moimoi - dim 21 Août 22 à 12 h 26

        Cherki, c'est ça : t.ly/Orlq

      5. Olyonn@is - dim 21 Août 22 à 13 h 06

        Une otarie?

    3. Juninho Pernambucano - dim 21 Août 22 à 10 h 38

      La raison est simple , elle est la suivante :

      "Selon les informations de Média Foot, un grand club européen aurait tenté d’arracher Cherki à l’OL, et pas n’importe lequel : le Real Madrid ! Le club madrilène aurait approché l’entourage du joueur et aurait même fait le forcing pour le convaincre de ne pas prolonger et rejoindre librement la capitale espagnole l’été prochain. Finalement, Rayan Cherki a décidé de rester à l’OL, du moins cette saison, car l’intérêt du Real Madrid pourrait réapparaître dans le futur…"

      Il va faire une saison "pour voir" .
      Si ça continue à mal se passer avec bosz et qu'il ne joue pas ( comment progresser si tu ne joues jamais ?? ) , il se barre en fin de saison , ça fera plaisir à ses haters ici même parmi les "supporter" .

      1. poussin - dim 21 Août 22 à 11 h 58

        je ne le hais pas juni . Il a le talent , je le répète mais il doit prendre conscience que ça ne suffit pas et qu'il faut le mettre au service du collectif . Son apparition ce week end même 5 minutes laisse entrevoir de bonnes choses mais Tete sera dure à déloger si il continue sur sa lancée. Après peut être qu'avec le départ possible de paqueta cette hiver ,il a une carte à jouer mais il va falloir progresser dans le pressing et son jeu défensif inexistant pour l'instant. En sera-t-il capable d'après toi ?

      2. Beeeeen - dim 21 Août 22 à 12 h 08

        Non mais Bosz il va pas faire long feu, Cherki lui survivra à l’OL.
        Pas d’inquiétude 😉

      3. Juninho Pernambucano - dim 21 Août 22 à 12 h 27

        Je le verrai bien jouer à gauche à la place de KTE , qui je m'excuse , ne montre rien sur les heures de jeu que Bosz lui octroie généreusement ( à part à peu près tout rater !!! ) .

      4. Moimoi - dim 21 Août 22 à 12 h 32

        Ce que Karl a raté pendant 90 minutes, Rayan l'a raté en 5 minutes.

      5. Juninho Pernambucano - dim 21 Août 22 à 12 h 38

        On se lève tous pour Rayan , vous verrez il en plantera des buts !
        A moins que le batave le laisse au placard , ce qui est possible avec lui , soit disant très bon formateur de jeunes ...

    4. Koko - dim 21 Août 22 à 22 h 12

      Exact !

  7. poussin - dim 21 Août 22 à 10 h 22

    Sinon son short remonté en haut des cuisses style année 80 , on en parle ??? Ryan , arrête le délire ... et rechaussent des chaussures rouge ou bleu pour faire plaisir à l'assemblée.

    1. Janot-06 - dim 21 Août 22 à 10 h 29

      L'effet Pallois ?

    2. Juninho Pernambucano - dim 21 Août 22 à 12 h 28

      les années 70 , début 80 , avec platoche en culotte courte .
      Il se donne un style vintage le Rayan , c'est amusant .

      1. Olyonn@is - dim 21 Août 22 à 12 h 37

        Ce grand platoche.^^Les années 80 niveau look c'était quelque chose...Sans parler des coupes mulets...😄

      2. Moimoi - dim 21 Août 22 à 12 h 39

        Platini en short : t.ly/YsMl

      3. Juninho Pernambucano - dim 21 Août 22 à 12 h 40

        ah ces shorts en haut des cuisses , Platoche le portait bien .
        Et c'est là qu'on avait constaté avec surprise que celles ci avaient doublé de volume lors de son passage à la Juve ...

        Mais comme disait avec candeur ce bon vieux marcel desailly , il n'y a pas besoin de dopage dans le football , car ce n'est pas un sport d'endurance . Sic .

        Platini mon idole !
        Ah ce duo avec Boniek à la Juve , c'était exceptionnel !!

        Il y eu un match d'anthologie face au Napoli de diego maradona .
        Les deux géants s'échangent quelques regards et tapes amicales pendant le match , c'était grandiose , ils se respectaient et je pense avaient une admiration mutuelle .

      4. Olyonn@is - dim 21 Août 22 à 12 h 59

        Même avec un mini short il avait la classe.

  8. Juninho Pernambucano - dim 21 Août 22 à 10 h 28

    Il a de grosses cuisses le gamin , comme paga à l'époque .

  9. Beeeeen - dim 21 Août 22 à 12 h 05

    Il veut prouver qu’il a sa place dans le 11 titulaire, plutôt que gagner sa place dans le 11 titulaire.
    Tout le problème de ce jeune joueur réside dans cette nuance.
    Il n’est nullement question de niveau de talent ou autre, il est question d’état d’esprit. C’est un sale gosse !

  10. Juninho Pernambucano - dim 21 Août 22 à 12 h 24

    C'est un garnement qui aimé déconner et jongler , mais il est bourré de talent ; il est à mon avis bien entouré à l'OL pour progresser et apprendre certaines choses du haut niveau , notamment par Ludo qui lui parle beaucoup .
    Maintenant saura t'il écouter et intégrer ce qu'on lui dit . C'est pas gagné ...

  11. Olyonn@is - dim 21 Août 22 à 13 h 09

    En tout cas j'espère qu'il va gagner du temps de jeu.A lui de convaincre l'entraîneur.

  12. donniedarko - dim 21 Août 22 à 13 h 39

    cherki n'a joué que 5 minutes mais il a montré de l'envie et du talent.
    bien d'autre joueurs dans son cas aurait juste fait acte de présence.
    je pense que c'est bon signe pour la suite

    1. Megame - dim 21 Août 22 à 16 h 03

      Il l'a dit en itw, il voulait marquer suite à sa signature... Il a donc redoublé d'efforts pour le faire, et ce n'est pas passé loin, avec sa barre notamment ;
      Mais il l'a fait à la Cherki, un peu trop perso, un peu trop le nez sur le ballon, un peu trop pressé, un peu trop de mauvais choix... Je suis sûr que Lacazette pourra bien l'aider à grandir sur ces aspects-là notamment...

  13. Juninho Pernambucano - dim 21 Août 22 à 15 h 08

    Il est trop sympa ce Peter.
    Pour ses 19 ans il lui offre gracieusement 5 minutes de jeu.
    C'est royal !

  14. Altheos - dim 21 Août 22 à 16 h 57

    Il n'y a pas 36 postes non plus où il pourrait remplacer un des 11 qui a commencé vendredi.
    A la place de Paqueta ? Je demande à voir, je doute fortement de sa capacité à aller gratter des ballons comme le brésilien, or c'est indispensable dans le système de Bosh, tout comme le pressing.
    Le seul qui est clairement en dedans actuellement, c'est kte.
    Rayan peut-il le remplacer sur l'aile gauche ?
    Et il ne faut pas oublier que Karl a une qualité d'appel en profondeur que je n'ai pas vu chez Rayan (les ouvertures de Mendès dans le dos de la défense adverse, c'est souvent suite aux appels de kte mine de rien).
    Je ne sais pas, je suis partagé par l'envie de la voir plus, mais il devra être beaucoup plus volontaire et faire autre chose que tripoter le cuir.

  15. OL-91 - dim 21 Août 22 à 19 h 04

    Cherki ? À suivre...

    1. XUO - dim 21 Août 22 à 20 h 50

      ....s'il se lance tu ne pourras pas le suivre !

Les commentaires sont fermés

Suivez-nous
d'heure en heure
d'heure en heure

derniers commentaires
Faire défiler vers le haut