(Photo by Thomas SAMSON / AFP)

OL : Wendie Renard aurait préféré "terminer la saison par la Ligue des champions"

Gagnante de la Ligue des champions avec l'OL, Wendie Renard s'est exprimée sur la fin de saison des Fenottes, et sur son regret de ne pas la conclure par la victoire en C1.

C'est chose faite. Les joueuses de Sonia Bompastor ont disposé samedi du FC Barcelone (1-3), et ont ainsi soulevé la huitième Ligue des champions de l'histoire de l'OL. "On a donné le maximum et on est récompensées", s'est félicitée Wendie Renard, au lendemain de la victoire.

Alors qu'elles ont présenté le trophée devant leur public sur le balcon de l'Hôtel de Ville côté place de la Comédie à Lyon, les Fenottes doivent déjà se préparer pour le déplacement face au PSG dimanche, lors de l'avant-dernière journée de championnat. "Malheureusement, on n'a pas le choix, a déploré la capitaine lyonnaise. Normalement, un club doit terminer la saison par la Ligue des champions qui est pour moi le plus beau titre. C'est ce qui se fait chez les garçons, donc ce serait bien qu'on arrive à trouver une solution."


Un titre à aller chercher


La défenseure de 31 ans, qui a récemment prolongé jusqu'en 2026, a ensuite évoqué le fait qu'après ce succès à Turin, "il reste encore deux matches à disputer. Sachant qu'il n'y a que 12 équipes en championnat, je pense qu'il serait possible qu'on finisse la saison par la Ligue des champions. C'est dommage, mais on va devoir être professionnelles jusqu'au bout, et on a encore un titre à aller chercher donc on donnera le maximum" a-t-elle assuré.

Si cette saison des féminines avait été baptisée comme celle de la "reconquête" après un exercice 2020-2021 sans trophée, Renard a avoué "ne pas trop aimer" ce terme. "On a toujours attaqué nos saisons de la même manière et avec la même envie : toujours gagner le maximum de matches et le maximum de trophées, a-t-elle déclaré. On a corrigé ce qui n'allait pas l'année passée. Pour gagner des titres, il fallait plus de rigueur, de détermination et de travail."

L'internationale tricolore a néanmoins rappelé que "nous n'avons pas tous les titres cette année. Pour l'instant nous n'en avons qu'un. Il nous reste le championnat à aller chercher, et on a été éliminées de la Coupe de France." D'après elle, "sur trois titres, si on arrive déjà à en remporter deux ce serait bien."

8 commentaires
  1. dede74 - lun 23 Mai 22 à 13 h 19

    Elle a raison Wendie, ce match aurait du être joué en fin de championnat, comme pour les hommes. Là elles sont obligées de se reconcentrer sur un match, prioritairement, celui de dimanche, qui sera âpre certainement, les parisiennes voudront faire tomber le vainqueur de la WCL et conserver un petit espoir de les voir chuter contre les autres parisiennes, le mercredi suivant !
    J'espère que, au contraire, les Fenottes montreront qu'elles sont redevenues les "lionnes" affamées !

    Au fait, l'UEFA n'a toujours pas donné le nombre de spectateurs, ayant assisté à la finale ! le stade contient 41 000 spectateurs, je crois, il semblait bien rempli.
    La finale 2023 doit se jouer à Eindhoven

  2. Le Bon - lun 23 Mai 22 à 13 h 31

    "Pour gagner des titres, il fallait plus de rigueur, de détermination et de travail."
    Sage discours...

    [ H.S. ou presque]

    En revisionnant les 3 buts lyonnais on peut constater que, à part le premier, ils sont le résultat d'une action collective impliquant plusieurs joueuses.
    Sur le premier, sont concernées ADA, qui fait une passe vaseuse, et Amandine qui tacle et envoie ensuite sa praline...
    et fait donc pratiquement tout toute seule !

    Sur le second, 4 joueuses : Wendie qui décale Selma, cette dernière sollicitant le "une deux" avec Melvine, comme à l'entraînement, poursuivi par "le" centre de Selma et "la" tête d'Ada.

    Sur le 3ème, 4 joueuses impliquées également : Delphine qui lance Ada, après avoir vu son appel. Cette dernière centre en retrait pour Melvine, qui lui remet comme elle peut car il y a du monde...
    Ada centre enfin pour Catarina, qui pousse le ballon dans le but.

    1. Dede Passion 69 - lun 23 Mai 22 à 17 h 20

      Salut collègue,

      Et Melvine est bien dans le coup sur les 2 derniers buts , mais elle a été classée dans les flops !....😡

      Ce n'est pas toujours bon de réagir à chaud, mais ça on le savait déjà ....

      1. Le Bon - lun 23 Mai 22 à 17 h 47

        Salut Dédé,

        Et oui, ce n'est pas évident de juger dans la foulée, c'est pour cela que les procès sont parfois longs...
        En fait seule Ada est impliquée dans les 3 buts !!! De plus, qui sait si sa passe foireuse n'a pas donné inconsciemment l'euphorie à Amandine de tirer, suite à la réussite de son super tacle !

        Quant au second but, Wendie voit - contrairement à nous à l'écran - Selma monter à toute allure et lui fait une très bonne passe.

  3. JUNi DU 36 - lun 23 Mai 22 à 15 h 09

    Non mais encore une fois de plus c'est une aberration de la fédé, quelle bande de n.ze 🤮

  4. Dede Passion 69 - lun 23 Mai 22 à 17 h 25

    C'est tellement archi évident ce que dit Wendie, à propos du match de LDC, qu'être obligée de dire des banalités devient une info importante pour cette ligue de sclérosés....😡

    Ahurissant !

  5. isabielle - lun 23 Mai 22 à 17 h 57

    Tous les principaux championnats féminins en Europe sont terminés... mais pas le notre avec 12 équipes seulement ! ... et ça veut donner des leçons aux autres ! ... t'as raison, quel bandes de n@zes !!!

  6. Aurel 38 - mar 24 Mai 22 à 17 h 08

    La fédération qui aurait favorisé le foot féminin, vous avez vu ça où ??? Trêve de plaisanteries, c'est sûr que tant que Le Graet sera à la tête de la fédé, les choses ne peuvent pas avancer pour nos joueuses française. J'étais désespéré quand j'ai appris sa réélection, et je sais bien pourquoi. Et Sonia a eu raison d'avoir poussé un coup de gueule sur le fait que la fédé espagnol a mis plus de moyens en peu de temps que chez nous en plus de 10 ans ! Le Graet démission !

Les commentaires sont fermés

Suivez-nous
d'heure en heure
d'heure en heure

derniers commentaires
Faire défiler vers le haut