Johann Lepenant lors du match OL – Auxerre (Photo by OLIVIER CHASSIGNOLE / AFP)

Ligue 1 : avec le plein de points, l’OL peut s’améliorer sereinement

La victoire contre Auxerre a montré que tout n’est pas encore rodé à l’OL. Mais grâce à un calendrier favorable et à un presque sans-faute, Peter Bosz peut au moins travailler sa philosophie presque sereinement.

La perte de balle de Malo Gusto et la réduction du score de Mathias Autret dans la foulée à dix minutes de la fin ont montré que tout ne tournait pas encore rond dans les rangs de l’OL. Mercredi, les Lyonnais ont dominé de la tête et des épaules leur opposition contre Auxerre. Pourtant, à la sortie, ce sont bien les frayeurs en fin de match qui ont pris le dessus sur une première heure plaisante. Entre le déplacement à Reims et la réception d’Auxerre, le visage lyonnais a changé, passant d’une équipe apathique à une formation où le mouvement était enfin présent. Les séances vidéos mises en avant par Maxence Caqueret n’ont pas été vaines, bien aidées, il est vrai, par un bloc auxerrois bien moins compact que celui en Champagne.

Ce samedi, l’OL poursuit son marathon de matchs à domicile dans ce début de saison avec l’ambition d’engranger encore et encore des points contre Angers (19h). Quand les premières critiques ont commencé à fleurir après le nul contre Reims, à juste titre, le bilan comptable de 10 points sur 12 est là pour ramener un peu de calme. Oui l’OL n’est pas flamboyant ou du moins ne montre toujours pas cette constance dans l’effort mais au soir de la 5e journée, le club reste au contact du PSG, de l’OM et de Lens, le tout avec un match en moins. Au moment de l’annonce du calendrier lyonnais, n’était-ce pas le souhait des supporters de faire carton plein ?


Un calendrier favorable certes mais positif


Ce début de saison peut ressembler à un trompe l’œil et le triptyque Monaco - PSG - Lens dans les trois prochaines journées après la réception angevine servira très certainement de juge de paix. Néanmoins, ce qui est pris n’est plus à prendre. "Les points donnent toujours confiance mais je ne ferme pas les yeux sur ce qui ne va pas. On travaille là-dessus parce que je pense qu’on peut encore plus progresser, a assuré Peter Bosz avant la venue d’Angers. On a pris des points contre des équipes qui ne seront en haut du classement mais il faut prendre les points surtout en début de saison pour prendre confiance."

De la confiance et des séries, c’est bien ce qui a manqué à l’OL la saison dernière pour accrocher la Coupe d’Europe. Il est encore bien trop tôt pour tirer des conclusions mais après un mois de compétition, l’OL reste dans les temps de passage qu’il s’est fixés. Le bilan comptable représente aujourd’hui une assurance vie pour Bosz et son groupe. Comme l’entraîneur et Caqueret l’ont rappelé, tout n’est pas parfait dans ce début de saison. Il y a déjà eu de l’amélioration dans le jeu entre la première journée et ce dernier match contre Auxerre mais le nul contre Reims vient tempérer tout cet enthousiasme.

Face à Angers en pleine crise et à la recherche de points, l’OL devrait retrouver cette fameuse muraille qu’il n’avait pas réussi à contourner à Reims. Les Angevins ont beau être avant-derniers, ils représentent un vrai test dans la philosophie voulue par Bosz. "Contre Auxerre, on a mis plus de mobilité dans les déplacements dans le jeu surtout en première, a avoué Caqueret. Il y avait plus du course et de cohésion dans les mouvements de chacun. Ca a permis de se créer des occasions et de marquer. On doit persévérer sur cette ligne."


Un 4-3-3 enfin digéré ?


S’il faut attendre pour savoir si l’OL a trouvé la bonne carburation dans les prochaines semaines, le match contre Auxerre a donné lieu à des axes de progression. Dans le 4-3-3 cher à Peter Bosz, tous les joueurs n’ont pas encore totalement trouvé leur place à l’image d’un Alexandre Lacazette "qui doit encore apprendre à connaitre ses coéquipiers et eux à connaitre ses qualités." Il y a pourtant du mieux dans l’impression visuelle par rapport à la première journée. Quand un grain de sable ne vient pas enrayer la machine (rouge, penalty…), l’OL réussit à déployer son jeu et mercredi, il l’a fait pendant une bonne heure. Entre permutation, bloc qui défend en avançant, les préceptes de Bosz sont enfin visibles. Voir Maxence Caqueret se retrouver deux fois en position de marquer est la preuve d’un changement dans la conscience collective. En voulant "faire peur à leurs adversaires", les Lyonnais veulent aussi montrer que le recrutement ciblé porte ses fruits.

L'abattage de Johann Lepenant permet à tout le monde de jouer en avançant. Face à Auxerre, Nicolas Tagliafico a occupé un rôle comparable à celui d’un Joao Cancelo à Manchester City. Le latéral gauche n’a pas hésité à se recentrer dans le coeur du jeu, permettant à Caqueret et Faivre de monter d’un cran pour étouffer la relance adverse. Des améliorations qui rendent ce 4-3-3 plus stable et donc plus varié ? Peter Bosz l’espère, lui qui note que malgré l'absence de clean-sheet, son équipe concède peu d'occasions. "Quand on perd le ballon, Nicolas est bien placé avec cette position. Quand on a le ballon et qu’il rentre, on ouvre le couloir pour Karl. Il est habitué à ça avec l’Ajax et je parle beaucoup avec Malo là-dessus pour pouvoir le faire à droite comme ça on a plusieurs options. On est mieux dans notre marquage préventif. C’est quelque chose que font les équipes qui sont dominantes avec 70% de possession."

Samedi, l’OL devrait largement avoir cette possession. A lui de montrer qu’en plus d’engranger des points, il peut bien jouer sans se faire peur.

6 commentaires
  1. Aliocha57 - sam 3 Sep 22 à 10 h 56

    Bosz se montre plus précis dans ses analyses tactiques. Ça rassure un peu, je trouve. Après, il est peut-être difficile de trouver un équilibre entre communiquer suffisamment en conférence de presse et ne pas trop se livrer par rapport aux futurs adversaires.

    Signaler
  2. gg - sam 3 Sep 22 à 11 h 02

    Hello,

    Je suis convaincu qu'un cycle positif est le meilleur moyen de permettre aux joueurs de prendre confiance en eux et en leurs coéquipiers.
    Nous l'avons avec des équipes moyennes sur le papier (Montpellier, Monaco, Lille, OM, ...) qui au fil des matchs et des résultats positifs ont su créer un rouleau compresseur et un collectif tout terrain qui au final a permis de gagner le championnat ou d'atteindre une place en ligue des champions.

    Donc à date les résultats sont bons et permettent aux joueurs d'engranger de la confiance et de travailler sereinement.
    Ce début de saison est pour le moment donc positif, mais à chaque match l'équilibre, la confiance et le collectif seront remis en cause tant que le collectif ne montrera pas la sérénité inhérente aux futurs champions.

    Un résultat négatif peut arriver, la différence se fera sur les matchs suivants et leur capacité à conserver leur confiance dans leurs forces.

    En tout cas, l'équipe n'est pas distancée et c'est le principal à date.
    L'équipe a même montré les prémices de ce qu'ils peuvent faire lorsqu'ils sont en confiance, et même sur une belle durée face à Auxerre (~50min).
    Charge à eux de maintenir cette confiance et d'avancer ensemble pour obtenir la victoire, même lors des coups durs ou des coups de moins bien.

    Allez l'OL !

    Signaler
  3. OLVictory - sam 3 Sep 22 à 11 h 06

    "je parle beaucoup avec Malo là-dessus pour pouvoir le faire à droite comme ça on a plusieurs options"

    C'est courageux de se lancer dans ce gros chantier.
    Bosz avait le choix entre l'Annapurna par la face nord et apprendre à Malo à se recentrer et il a choisi le plus dur. Bravo.

    Signaler
  4. Lyolicha - sam 3 Sep 22 à 11 h 52

    En parlant de Malo.

    Le joueur qui pour le moment dans les 5 grands championnats a réalisé le plus de courses de 5 mètres minimum balle aux pieds vers le but adverse est Malo Gusto 🇫🇷 le latéral Lyonnais 🦁

    56 pour lui, soit 15 environ toutes les 90 minutes 🏃🏽

    💡Statsbomb

    Signaler
    1. OLVictory - sam 3 Sep 22 à 11 h 55

      Quand Malo court à l'échauffement, à côté des autres, on dirait qu'il vole !

      Signaler
      1. Olyonn@is - sam 3 Sep 22 à 12 h 37

        Il peut aller loin,il a du coffre.

Laisser un commentaire

Suivez-nous
d'heure en heure
d'heure en heure

derniers commentaires
Faire défiler vers le haut