Bernard Lacombe et Jean Michel Aulas en tribunes (AFP PHOTO / PATRICK HERTZOG)

OL : "Aujourd’hui, il manque un Lacombe dans l’organigramme", assure Nicolas Puydebois

Avant même la fin de la saison contre Clermont, l’heure est déjà au bilan voire aux projections pour la saison prochaine. Jean-Michel Aulas a posé les fondements du renouveau sur le terrain mais il se pourrait bien que les choses ne fonctionnent pas comme elles devraient à tous les étages.

"Tu m’as déçu, tu m’as trompé mais jamais je ne cesserai de t’aimer". Samedi face au FC Nantes, les Bad Gones ont frappé fort. Dans une banderole déployée en plein match, le groupe de supporters du virage nord a écrit tout haut ce que beaucoup de fans lyonnais ressentent très clairement à l’intérieur d’eux. La saison 2021-2022 qui s’achève n’a pas été la meilleure de l’histoire de l’OL, elle en a même été la pire de ces 25 dernières années. Pourtant, malgré les déceptions, les crises de couple, l’amour des supporters est et sera toujours là "car dans un club, les joueurs et entraîneurs passent mais les fans restent" pour Nicolas Puydebois.

A l’image de tout un club, les Bad Gones ont fait le choix de tourner la page de cette saison chaotique en tout point et de se projeter sur la prochaine. Car après être tombé, il faut désormais se relever et comme il faut. Pour repartir du bon pied, Jean-Michel Aulas, qui attend encore pour confirmer totalement Peter Bosz, a donné de forts indices sur la politique estivale du club. Avec la prolongation de Maxence Caqueret, l’OL a envoyé un signal : la formation et l’ADN lyonnais seront de nouveau au centre du projet. Une vision qui enchante notre consultant Puydebois, qui n’a cessé de loué l’état d’esprit des jeunes comme Malo Gusto et Castello Lukeba tout au long de la saison.


Un flou autour de la direction


Néanmoins, l’ancien gardien lyonnais estime que le club ne peut pas seulement s’appuyer sur des joueurs du cru. Il faut également recruter des joueurs non pas avec de la bouteille mais un état d’esprit de guerrier. "Les Juninho, les Caçapa même Coupet qui venait de Saint-Etienne, ils n’avaient pas cet ADN lyonnais. Par contre, ils avaient le respect des clubs, ils étaient compétiteurs, ils n’étaient pas là pour prendre un chèque mais pour gagner des matchs et des titres, a-t-il déclaré dans Tant qu’il y aura des Gones. C’est cette mentalité qu’on veut à l’OL. Les supporters préfèrent des joueurs un peu moins bons mais qui ne trichent pas plutôt que des starlettes qui vont jouer un match sur deux."

Dans sa lettre ouverte, Jean-Michel Aulas ne s’était pas caché et avait clairement pointé du doigt l’attitude de certains joueurs durant la saison. Ceux qui ne rentrent pas dans cette case de la culture de la gagne sont donc priés d’aller voir ailleurs. Si dans le fond, tout semble simple, sur la forme ce sera bien plus compliqué de faire partir des joueurs qui n’en ont pas envie et qui restent sous contrat. Ce sera donc à la direction de prendre le taureau par les cornes et de s’imposer. Mais seulement, qui mène la barque ? Aulas est sur tous les fronts et il est difficile de le lui reprocher mais ne pourrait-il pas déléguer ? Lors de la prolongation de Caqueret, il a été demandé qui parlait foot au sein de l’organigramme lyonnais depuis le départ de Juninho. Bien qu’il soit directeur du football à l’OL, Vincent Ponsot assure que le sportif reste le domaine de Bruno Cheyrou, chef de la cellule de recrutement. Des rôles définis sans vraiment l’être, un point qui doit être changé pour retrouver un état-major conquérant.

"Il faudrait qu’il y ait un maillon entre le politique et le sportif, a détaillé Antoine Osanna, ancien journaliste au Progrès et invité de TKYDG. Un interlocuteur aussi bien pour les joueurs que pour le président parce que ça manque cruellement depuis le début de Juninho."


Des joueurs qui ont faim plus que talentueux


Ayant quitté son poste prématurément durant l’hiver, le directeur sportif brésilien a certainement ses tords dans la situation actuelle mais avait au moins le mérite de taper du poing sur la table quand il le fallait. Le manque de cohésion dans le groupe et l’absence de culture de la gagne, Juninho les avait pointés du doigt depuis sa prise de fonction à l’été 2019. Trois ans ont passé sans que le Brésilien ou la direction lyonnaise n’arrivent à changer les choses et que toutes ces mauvaises habitudes ne coulent le club à une 7e ou 8e place à l’issue de cette saison.

"A l’époque, il y avait Bernard Lacombe, c’était le seul garant de l’identité lyonnaise. A chaque arrivée, il était là, il était respecté pour ce qu’il représentait, il transmettait les valeurs, a poursuivi Nicolas Puydebois. Il était là et légitime mais il n’a pas été remplacé. Aujourd’hui, il manque cette personne-là avec un fort caractère et qui transmet cet état d’esprit."

Quand l’OL s’appuyait sur des hommes du cru à tous les étages, le club lyonnais est aujourd’hui un peu plus "politisé" comme si l’aspect économique avait pris le dessus sur le sportif. Seulement dans le fameux cycle de trois ans, l’OL est entré dans un cercle vicieux où "ce sont les résultats qui engendrent la sympathie des supporters et qui vont les faire dépenser. Tu dépenses à Disney parce que c’est joyeux, là à l’OL en ce moment, c’est le Disneyland du foot mais tu n’es pas joyeux." Le serpent se mord la queue et personne n’a finalement ce qu’il souhaite le plus : retrouver la grandeur lyonnaise.

38 commentaires
  1. JUNi DU 36 - mar 17 Mai 22 à 9 h 18

    C'était Juni et Lacombe qui aurait du bosser ensemble...
    D'ailleurs c'est encore possible suffit que JMA envois ponsot se faire voir ailleurs, par exemple à l'ol reign, il sera bien là bas au pays où seul l'argent compte.
    Juni revient entraîneur avec cacapa et Bernard reprend du service 🌞

    1. Olreal - mar 17 Mai 22 à 9 h 32

      Moi perso j’ai toujours imaginé Junhino entraîneur jamais avec un poste en costard faut arrreter… la pommade aulas n’a pas marcher mais il a sacrifier notre junhino

  2. Olreal - mar 17 Mai 22 à 9 h 29

    Je suis totalement ok avec lui mais quid des dirigeants et du staff
    Nicolas pourquoi n’a tu jamais fait un articles sur les performances de notre ami Botz en toute obejectivite
    Hier l’ancien joueur de l’OM Di meco a insisté et j’ai trop aimé
    Il a rendu responsables ses collègues et les médias pour parisiens de ne jamais avoir soulevé la question du jeu de l’OM… parce qu’il étaient deuxième mais lui le sentait depuis le début de la saison
    Nous carrément on a jamais eu de résultat et jamais je dis bien jamais Nicolas a remis en cause le travail de fond de Botz …
    Tout cela pour taper sur des joueurs
    Est-ce la jalousie d’ancien joueur ???
    Je peux comprendre un Govou qui se dis à fin de forme touchait à peine 150 000 euros et se dire des mecs moins bons sont à minimum 300 000 mais c’est l’évolution du football messieurs
    Un Tigana touchait au mieux 50 000 euros donc c’était pas de votre faute aussi
    Pour revenir à Lacombe, bien sûr que ce mec était important et ne pas le remplacer qualitativement a été une eeeeeeeenorme erreur.

  3. Cicinho - mar 17 Mai 22 à 9 h 35

    J'en ai un peu marre d'entendre ce refrain qu'il faudrait des joueurs qui ont faim plutôt que des joueurs talentueux, tout en listant des Juninho, Cacapa, ou d'autres, qui étaient des joueurs de très haut niveau.
    Juninho d'ailleurs nous en a ramené des joueurs peu talentueux mais qui ont faim, et ça n'a pas marché, parce qu'on a le ballon dans 90% des matchs de championnat et qu'il nous faut plutôt des profils qu'on n'a pas : au milieu un mec qui court et qui soit en capacité de casser des contre-attaques, et protéger les défenseurs centraux, un latéral gauche capable d'amener de la vitesse dans son couloir, et 1 ou 2 attaquants hyper mobiles capables de dézoner et jouer dans les petits espaces et de provoquer balle au pied

    1. JUNi DU 36 - mar 17 Mai 22 à 9 h 57

      Assez d'accord avec toi pour les contre attaques, on va pas parler de stats il y en a bien suffisamment de trop, par contre on peut dire qu'on doit faire partie des plus mauvaise équipes de contre attaques. Incroyable encore contre Nantes les mauvais choix, même Tetê qui est pourtant rapide il a ralenti 2 ou 3 fois des ovensives de contre. On sait que ce n'est pas le style imposé par Bosz mais de temps en temps ça peut rendre énormément service.

    2. Forest Gone - mar 17 Mai 22 à 9 h 58

      Amen

    3. OLVictory - mar 17 Mai 22 à 10 h 40

      A l'inverse avoir des pépites comme Aouar qui ont un rendement nul sur le terrain ça ne sert à rien non plus. On joue à dix et on se fait planter à la moindre contre-attaque.
      Le talent est nécessaire, mais pas suffisant.
      La combativité, la persévérance, sont importantes aussi.

      1. JUNi DU 36 - mar 17 Mai 22 à 12 h 17

        Des mecs mouillant le maillot et qui savent faire la passe ultime quoi, tout simplement. Le beau football efficace ça peut être très simple, suffit de le vouloir et d'avoir un entraineur qui le prône...
        Je sais pas si tu as fait gaffe, contre Nantes en deuxième mi-temps Aouar s'est mis à courir du bord de la surface Nantaise pour sauver une touche proche du poteau de corner, il a réussit à choper le ballon avant qu'il sorte, il a driblé le défenseur et a centré. Donc il peut le faire, il peut se defoncer vraiment. Bon après cette action il a mis un peu de temps pour se replacer, 🤣 mais au moins il a prouvé qu'il pouvait courir vite.
        Du coup pourquoi il reste dans une lenteur quasiment les trois quart d'un match ? Si encore il etait lourdeau comme Dembele par exemple ça pourrait se comprendre mais non c'est un joueur assez fin, fait pour être un milieu offensif.
        Est ce qu'il a tjrs de la pubalgie qui le gène ?
        Est ce qu'il y a un autre problème de santé ? Peut être à t-il du mal à récupérer au niveau de sa respiration quand il fait de gros effort ?? Avec le staff, les dirigeants, certains joueurs ??
        On a l'impression que ce joueur à pleins de problèmes, qu'il les portent sur lui, sur son visage...

  4. OLVictory - mar 17 Mai 22 à 10 h 07

    Bien sûr qu'il faudrait un pro du foot dans le circuit de décisions sportives qui ait la totale confiance de JMA.
    Le seul actuellement, c'est Cheyrou et il n'a encore rien prouvé. Et sorti de Cheyrou, c'est le néant !
    De fait il ne reste que des gestionnaires pour diriger le sportif, on est mal. Comment pourraient-ils mettre en place un projet sportif qui tient la route si leur compétence s'arrête à la compta ?

    "Vincent Ponsot assure que le sportif reste le domaine de Bruno Cheyrou, chef de la cellule de recrutement"
    Ca ne fonctionnera jamais ça, Cheyrou ne peut pas proposer des noms et décider en même temps.

    1. Beeeeen - mar 17 Mai 22 à 11 h 48

      Ho comme je suis d'accord avec ça @OLVictory !
      Un Marc Keller, fait un boulot super. Flo Maurice fait passer un cap à Rennes, Longoria (même si c'est encore Eyraud le vrai décideur) aussi, c'est essentiel d'avoir une connaissance des arcanes pour décider vite et bien.

    2. JUNi DU 36 - mar 17 Mai 22 à 12 h 27

      C'est faux, ponsot est un menteur, il avait dit pareil pour Juni, on a vu le résultat 😡 Cheyrou il partira aussi quand il se rendra compte qu'il aura servit de bouc émissaire. Déjà qu'il a pas l'air très efficace, alors avec ponsot derrière lui ça va pas l'aider à s'améliorer.
      Au suivant, au suivant, au suivant..

  5. GoNL - mar 17 Mai 22 à 10 h 34

    Pour en revenir à la remarque initiale de JD36, Lacombe a plusieurs fois déploré que Juni ne soit pas venu le voir pour expliquer son départ. il ne faut pas rêver et juste enlever les Indiens pour les remplacer par les cow boys…

    Déjà il faudrait de la clarté :
    - Ponsot est-il une sorte de président délégué ? Penser qu’il remplace Juninho c’est juste lui enlever sa crédibilité de dirigeant (Directeur du football peut vouloir dire en charge de toutes les activités sportives, ou gonfleur de ballons, etc…)
    - Cheyrou fait il plus que recruter?

    Ils ont l’air de tous bien s’entendre (indispensable) mais ils ont l’air d’être tous dans un dépassement de fonction qui manque de sens.
    L’OL reste un club crédible: le mercato de janvier + Tetê le prouvent.
    Mais franchement l’attelage aurait plus d’ambition avec un DS qui connaît le métier et la maison: Müller (on parle de lui trop souvent pour que ce soit sérieux), Abidal (peut être qu’il a pas trop intérêt à se montrer en ce moment), ils e sont pas nombreux.

    1. OLVictory - mar 17 Mai 22 à 10 h 47

      Je vais te dire mon sentiment, Ponsot et Cheyrou sont dans une lutte de pouvoir intense.
      L'agacement de Cheyrou en conf de presse lorsque Ponsot marchait sur ses platebandes était visible, il n'a même pas essayé de le cacher, signe que le cancer est déjà à un stade avancé.
      Cheyrou est responsable du recrutement, mais Aulas et Ponsot font semblant de croire qu'il en fait beaucoup plus. Le président a suggéré que Cheyrou serait bientôt directeur sportif. Si c'est faux ça engendrera une déception qui finira par un départ en claquant la porte, comme tous les autres avant lui.
      Entre ce qui se dit et ce qui se pratique avec Cheyrou, le delta est énorme et ça l'agace profondément.
      Ponsot a l'ambition de devenir le calife à la place du calife, il n'y a pas trop de place au doute. Il ne fera jamais de place à un directeur sportif issu du foot pro car cela lui ferait de l'ombre à lui qui n'est que comptable. Il faudrait qu'Aulas lui torde le bras pour le faire céder, mais il a autre chose à penser et plus forcément l'énergie pour mater les ambitions nuisibles

      1. GoNL - mar 17 Mai 22 à 11 h 13

        Possible 🤷🏻‍♂️…
        Le changement d’actionnariat s'il influe sur la gouvernance devrait nous aider à y voir plus clair

      2. Beeeeen - mar 17 Mai 22 à 11 h 50

        C'est peu probable qu'il le soit, Aulas est au capital, mais le président délégué c'est le CA qui va l'élire, et clairement il n'y a aucune raison que Ponsot soit élu. Au mieux il siègera au conseil au pire il partira la queue basse.

      3. JUNi DU 36 - mar 17 Mai 22 à 12 h 35

        + 1000 ol victory à 10h47

    2. OLVictory - mar 17 Mai 22 à 11 h 19

      Moi je regrette que Lacombe ne soit pas allé voir Juni pour l'aider quand il était en difficulté dans son travail.
      Je ne sais pas s'il n'a pas pu ou pas voulu, mais c'est dommage car il y a une grande estime mutuelle entre eux et l'ancien aurait pu guider le nouveau.

      1. Nenae - mar 17 Mai 22 à 17 h 12

        La disparition de G.Houllier a fait du mal dans ce sens aussi.

        Il etait un relais important entre les différentes composantes et le pési se retrouve très isolé.

    3. JUNi DU 36 - mar 17 Mai 22 à 12 h 33

      Ah ces indiens Decidemment ils continuent à être pourchassé par ses abrut.s de cow-boy...

  6. Tahiti - mar 17 Mai 22 à 10 h 52

    Ça fait un moment que je vois beaucoup trop de commentaire sur Bosz.

    Vous pensez vraiment qu'on peut avoir mieux aujourd'hui ? On empile les coachs et les résultats sont les mêmes, bien sur qu'il faut remettre en question les joueurs et la structure du club, on doit être plus exigeant en tout point de vue. Et surtout physiquement, depuis la série des blessures début 2010 on prend les joueurs pour des petites natures et on les met dans le confort.

    Combien d'année un club comme liverpool est resté en reconstruction ? Bosz n'est peut être pas parfait, mais quand on regarde les statistiques voir un Dembele à 20 buts en L1 alors qu'il croque l'a moitié de ses actions faciles ça montre bien que le fond de jeu réclamé depuis Genesio est la. Et on va tout flinguer comme ça ? Klopp a mis 3 ans pour remettre Dortmund d'équerre et obtenir son premier titre, pareil pour liverpool. Bosz c'est un batisseur par le beau jeu, si on devient solide derrière (la confiance y sera pour beaucoup) on aura tout pour enfin aller chercher un titre européen.

    Le tournant de la saison c'est le match aller contre Nice, le collectif commençait a bien tourner, on roule sur l'équipe pendant 83min on est lancé sur une saison avec une bonne dose de confiance, puis 6min 1 rouge débile et 3 buts plus tard on se retrouve a douter encore plus à chaque match.

    Depuis combien d'année on avait pas vu un jeune progresser match après match ?
    Quand je vois Gusto/Lukeba/Caqueret je trouve que chacun a progressé cette année pour devenir plus constant dans les performances. Seul cherki semble stagner mais j'aimerai le voir en 10 pour juger sur pièce.

    Le principal problème semble être l'ambiance dans le vestiaire, Shaquiri l'a très bien dit, Bosz l'a plus ou moins avoué. Comment voulez vous qu'on ai une équipe de coupe d'Europe si entre eux ils ne sont pas capable de s'entendre.
    Pour le moment Cherki ressemble beaucoup plus à BenArfa qu'à Benzema sur ce sujet.

    1. OLVictory - mar 17 Mai 22 à 11 h 15

      Moi ce que je reproche à Bosz c'est de répéter en boucle que rien ne va et qu'il ne comprend pas pourquoi rien ne va mais de ne jamais dire ce qu'il envisage d'essayer de faire pour que ça change. Quel est son plan pour une éventuelle deuxième saison, il n'en a jamais rien dit. C'est un mauvais point pour lui.

      "voir un Dembele à 20 buts en L1 alors qu'il croque l'a moitié de ses actions faciles ça montre bien que le fond de jeu réclamé depuis Genesio est la"
      Ahhh ? Le fond de jeu ne concernerait que l'attaque ? C'est aussi quelque chose à reprocher à Bosz, il ne semble s'intéresser qu'à l'offensive. Mais c'est la défense qui nous plombe cette saison. C'est un mauvais point pour lui.

      Il fait progresser les jeunes, c'est un bon point pour lui.

      De nombreux joueurs ont régressé ou n'ont pas trouvé leur place. C'est un mauvais point pour lui.

      Il n'a rien pu faire pour régler le problème de l'ambiance pourrie dans le vestiaire, c'est un mauvais point pour lui.

      L'ensemble de l'effectif n'a pas compris comment il voulait faire jouer l'équipe. Soit ils sont tous ab®utis sans exception, soit c'est un mauvais point pour lui.

      Si on fait le bilan de Bosz, je ne vois aucune raison de lui confier le redressement de l'équipe puisqu'on n'a rien vu de mieux (hormis quelques parcours de jeunes) depuis son arrivée. Je pense que l'on aurait intérêt à chercher mieux et ça ne doit pas être impossible.

      1. Beeeeen - mar 17 Mai 22 à 11 h 55

        Nous sommes en phase, moi ce que j'ai grillé assez tôt avec Bosz, c'est l'absence de compensation quand un joueur dépasse sa fonction, c'est aussi que le quadrillage ne s'adapte jamais à la présence adverse. Il est assez facile de trouver des trous dans notre maillage défensif.
        On tombe sur Boateng, mais lui qui a connu de vrais boss de la tactique comme entraineurs il était normal qu'il gueule comme un putois. Tout lui retombe dessus, car Bosz attend de lui qu'il soit partout à combler des brèches mais c'est illusoire.

        Aulas s'il confirme Bosz ne sera qu'en démarche de mise au point mort de la mécanique, c'est impossible d'avoir des ambitions de résultats avec ce coach là. C'est pas un mauvais je ne dis pas ça, mais il a des carences qui le différencient même de Génésio ou de Garcia pour faire suite au débat d'hier.

      2. Tahiti - mar 17 Mai 22 à 16 h 34

        Je dis pas que j'aurai choisi Bosz je dis surtout qu'on aura pas mieux à l'heure actuelle. Je trouvais par exemple que Favre aurai été un bien meilleur coach mais il ne viendra pas.
        Maintenant le coach est la il a un contrat qui plus est après un passage de Garcia, qui (on le savait), pratique la terre brûlée quand il part d'un club et lui a laissé un vestiaire en feu, aucun club ne fait une bonne saison après son départ.
        C'est très compliqué d'arriver dans un club avec un vestiaire sans dessus-dessous et avec des querelles au niveau de la direction comme il pouvait y avoir entre Juni et Ponsot par exemple.

        Mon point c'est qu'un peu d'eau dans le vin de tout le monde ne ferai pas de mal, on est en reconstruction.

        Il faut accepter que actuellement des équipes comme Marseille, Rennes, Nice, Monaco nous sont supérieur tant dans la qualité des effectifs que des finances (si lyon perd 50M personne n'est la pour compenser) et surtout le collectif. On est malheureusement à notre place cette année mais tout n'est pas à jeter.

        Et oui quand on regarde la structure du club actuel sans DS, avec ponsot/cheyrou, lyon ne peut et ne pourra viser autre chose que l'EuropaLigue à court terme il faut être réaliste

      3. Olreal - mar 17 Mai 22 à 19 h 40

        +1000000 Ol victory
        Merci d’avoir répondu avec clarté

    2. Olyonn@is - mar 17 Mai 22 à 12 h 49

      Si Bosz reste on ne sera pas sur le podium garder TOUS bien ça en tête les pros Bosz je vous le ressortirais l'année prochaine.

      1. Nenae - mar 17 Mai 22 à 17 h 22

        je suis d´accord,
        mais mon inquietude c´est si Bosz reste (avec un beau discours paquet cadeau pour les supporters) que va t-il se passer dès fin Septembre quand nous aurons déja perdu 2-3 matchs avec une équipe ame, sans principe directeur ni structure défensive, et toujours les memes carences au final ?

        On va encore se retrouver dans l´urgence en ayant rien anticipé, quel coach va t-on trouver pour faire le pompier ?

        C´est très risqué de le garder.

        Le fond de la question est d´ailleurs : Et les Joueurs le suivent-il toujours ? J ai l´impression que bcp ont laché.

      2. Olreal - mar 17 Mai 22 à 19 h 44

        En fait si il reste il partira en Octobre voir septembre tout dépend du calendrier et des rencontre contre les petits
        Je ne vois pas aulas s’enliser avec lui si il ramène encore des joueurs et avec le même résultats
        Mais le problème c’est qu’on aura perdu 3 mois et une vrai préparation

  7. olgoneforever - mar 17 Mai 22 à 11 h 00

    Bonjour tous...bah même pas besoin d'en rajouter tout est dit et bien formulé. La comparaison de la fin de l article va peut-être susciter un commentaire de JMA...A la fois ce serait intéressant sa réponse dans cette nouvelle période d'abonnement !
    Dans tous les cas Nicolas et nous voulons qu une chose: le meilleur pour l'Olympique Lyonnais !

  8. Sébastien TTP - mar 17 Mai 22 à 12 h 01

    JMA avait choisi de délégué un peu ces dernières années sauf qu'entre-temps ses fidèles lieutenant sont tous partis en retraite, Lacombe, O.Blanc, Marino Faccioli, croyez moi ces trois là faisait un travail monstre dans les domaines sportifs, de la communication, et administratif, de plus ils étaient là depuis le début, sans oublier Houiller.
    Ils soulageait énormément le travail de JMA, du coup Aulas a fait confiance à d'autres personnes comme Ponsot, Juni et Cheyrou, qui ne s'entendait pas du tout et qui ne faisait même pas la moitié du boulot des trois cité plus haut.
    Il faut essayer de trouver une stabilité dans ce domaine car Jma n'est pas éternel et fatigue forcément plus vite.
    L'autre paramètre est le ou les futurs actionnaires voudront sûrement nommée quelques personnes.

  9. Juni forever OL - mar 17 Mai 22 à 12 h 06

    Belle émission de tkydg ou Nico a pu encore exprimer d'excellents arguments !
    En plus il se met à lire des bouquins et va prendre donc de l'altitude 🤣👍

    Et ponsot qui dit qu'il ne s'occupe pas du foot alors qu'il est directeur du football
    Ça nage en plein délire !
    Je sais pas ce qu'il fou là, vu de l'extérieur, c'est incompréhensible

    Il est évident qu'aulas doit retrouver au plus vite un Lacombe ou houiller a ses côtés !
    Dire qu'il avait juni sous la main, quelle connerie monumentale !!

  10. Juninho Pernambucano - mar 17 Mai 22 à 12 h 40

    Il faudrait quand réaliser que l'OL fait sa plus mauvaise saison depuis 25 ans .
    Cette saison ils ont touché le fond avec des matchs catastrophiques comme les deux rencontres face à Rennes , ou le match retour face à West Ham .
    A l'orée de la fin de carrière de JMA , le staff est devenu un vrai panier de crabes avec des luttes intestines pour le pouvoir .
    Un DS qui démissionne en plein milieu de saison et qui n'est pas remplacé .
    Des membres historiques qui sont tous partis comme Facioli .
    Nous avions un joueur ADN du club en la personne de Maurice , qui aurait fait un bon DS , mais il a été viré .
    Tel un poulet sans tête , avec un président qui a l'esprit occupé ailleurs depuis un bon moment , le club navigue à vue avec un tandem Cheyrou / Ponsot qui se tire dans les pattes .
    Les actionnaires historiques ont quitté le navire en pleine tempête au printemps , c'est terminé le club n'est plus européen et devient un club lamda du championnat , capable de se faire taper par metz le dernier de la classe .

    Il faudrait un gros coup de balais , mais à tous les étages , pour repartir dans une nouvelle ère .
    Pour ça il faudrait un ( et pas deux ) nouvel actionnaire , qui mette ses hommes en place , et du sportif , du foot , des gens de ballons , pas des gestionnaires !
    Mais Aulas ne veut pas prendre sa retraite et veut garder la main , il a conduit le club dans le mur avec cette politique mais il ne lache pas la barre .

  11. le_yogi - mar 17 Mai 22 à 12 h 42

    C'est marrant d'entre ça ça quand on sait à quel point Nanard était décrié à l'époque par une bonne partie de l'opinion, comme s'il appartenait au passé, on lisait qu'il fallait moderniser l'organigramme du club etc. On en est vite revenus !

    Progressivement c'est Maurice et Génésio qui sont aussi réhabilités. On apprend beaucoup sur la psychologie humaine en étant supporter de l'OL ^^

    1. JUNi DU 36 - mar 17 Mai 22 à 12 h 50

      Tu as vu ma réponse le yogi par rapport à ta question sur la religion mêlée à la musique ?
      Tu as regardé le lien aussi ?

      1. le_yogi - mar 17 Mai 22 à 13 h 22

        Salut JD36 ! Il me semble avoir raté ça, vraiment navré, tu peux me ré-indiquer sur quel article c'était ? Je m'y perds ! Et j'écoute ça de suite, il me faut un petit fond musical pour le boulot 😛

    2. Olreal - mar 17 Mai 22 à 19 h 49

      Je suis entièrement ok avec vous
      Et je me suis beaucoup remis en question car même si je me suis jamais attaqué à Lacombe (j’étais de son côté contre Houiller ) j’ai pas mal massacre genesio et un peu moins Maurice
      Je pense que comme beaucoup de supporters j’ai un peu trop cru au parole du président et je me suis fait endormir
      Aujourd’hui je regrette énormément un Maurice qui j’en suis sure aurait pu prendre la place à nanard

  12. JUNi DU 36 - mar 17 Mai 22 à 15 h 33

    Ol-Nantes : Da Silva pourrait remplacer Boeteng

  13. le_yogi - mar 17 Mai 22 à 15 h 39

    Ah super ! Triple album, là tu m'épargnes pas, il va me falloir un peu de temps pour faire mes devoirs 😛
    Mais oui je suis d'accord sur le fait que mysticisme et musique sont étroitement liés. La musique, surtout lorsqu'elle dure longtemps et croît en intensité, avec un certain rythme, est un outil idéal pour garder l'esprit mobilisé et générer un mouvement d'ascension 🤩

  14. Mimoun - mar 17 Mai 22 à 20 h 48

    J'ai une idée sur les anciens footballeurs du club à nommer : Di Nallo pour les finances, et Tony Vairelles pour corriger les fortes têtes du vestiaire...

Les commentaires sont fermés

Suivez-nous
d'heure en heure
d'heure en heure

derniers commentaires
Faire défiler vers le haut