Peter Bosz à l’entraînement de l’OL (Photo by JEFF PACHOUD / AFP)

OL : et si cette saison était un mal pour un bien ?

Eliminé sans les honneurs de Ligue Europa et distancé en championnat, l’OL va finir une nouvelle saison sans titre. Et si cette saison négative à tous les niveaux pouvait servir de socle pour le futur ? Tentative d’explications.

Le spectre d’une saison prochaine sans Europe hante de plus en plus les nuits lyonnaises depuis jeudi soir. L’élimination en Ligue Europa a réduit encore un peu plus le peu de chance de voir l’OL accrocher l’Europe la saison prochaine. Il reste certes sept journées de Ligue 1 et le doux rêve d’un presque sans-faute qui pourrait tout changer mais il faut reconnaître que l’incertitude est bien plus importante que l’optimisme. Il faut dire que les Lyonnais, des joueurs aux dirigeants en passant par le staff n’ont rien fait pour arranger cette situation. Vendredi, Jean-Michel Aulas a mis les joueurs devant leurs responsabilités afin de créer un électrochoc pour cette fin de saison. La voix du président sera-t-elle plus audible que celles des supporters ? Difficile à imaginer…

"On parle d’une équipe qui n’a pas été capable de se remobiliser dans un quart de finale de Ligue Europa après un petit but encaissé. Voir l’attitude affichée jeudi alors qu’il y avait une place dans le dernier carré d’une compétition européenne, ça laisse songeur, note le journaliste Eurosport, Arthur Merle. Donc si les joueurs ne sont pas capable de se mobiliser là je ne vois pas comment ils peuvent être capable de le faire pour le sprint final. Ça fait des semaines que le discours est le même, qu’il ne faut pas perdre de points, qu’on n’a plus le temps donc pourquoi ce qui ne marche pas depuis des semaines marcherait aujourd’hui."


Une refonte en profondeur de l'effectif


Cette question, seule la fin de la saison nous en apportera une réponse. Le professionnalisme des joueurs lyonnais et leurs fiertés auront-ils raison de ces 31 premières journées en montagne russes ? Il faut l’espérer et même si Europe il y a la saison prochaine, cette nouvelle année sans titre doit servir non pas de transition mais à agencer les pierres de ce que sera l’OL à court et moyen terme. Une présence européenne aura forcément un aspect positif sur les finances mais aujourd’hui, c’est bien sur le terrain que le bât blesse. Aujourd’hui, il manque cruellement de leaders dans ce groupe trop dans le confort et la faillite mentale contre West Ham en a été la preuve. Personne pour taper du poing sur la table, personne pour remobiliser les troupes.

Avec une saison en demi-teinte, difficile de faire le grand ménage dans l’effectif mais comme il y a quelques années, le point d’honneur doit être mis sur un groupe et non des individualités. Existe-t-il des intransférables aujourd’hui ? Les mauvaises langues parleront de chauvinisme mais les joueurs du cru tels que Caqueret, Lukeba ou Gusto ont montré qu’ils avaient les épaules pour assumer. Revoir un OL s’appuyant sur le réservoir est bien évidemment tentant mais les El Arouch ou Dib, tous aussi talentueux soient-ils, semblent encore frêles pour démarrer de suite.

A l’époque des Lacazette et consorts, ces derniers ont pu progresser à leur vitesse car ils avaient été entourés de Gomis, Morel ou Jallet. Tout en incorporant petit à petit les jeunes du centre, l’OL devrait avant tout se focaliser sur des soldats avec peut-être moins de talent mais une caution hargne qui fait aujourd’hui défaut. A l’heure actuelle, la mentalité affichée cette saison avec "une soupe plutôt bonne" entre Rhône et Saône comme aime le rappeler notre consultant Nicolas Puydebois n’a assuré sa place à personne. Ce serait peut-être des ventes au rabais mais un refonte de l’effectif mettrait fin à ce sentiment de confort et pourrait enfin donner lieu à cette philosophie Bosz qui a tant fait saliver à son arrivée.


Conserver Bosz plutôt qu'une énième année de transition


L’avenir du coach néerlandais est clairement le deuxième gros point d’interrogation après cette saison compliquée. Arrivé pour deux ans, continuera-t-il sur le banc sans Europe ? L’ombre Stéphan planerait au-dessus de Décines mais Aulas l’a concédé, Peter Bosz n’a peut-être pas eu tous les outils en sa possession pour mettre en place sa tactique. Durant l’été, l’idée presque logique serait de repartir à zéro avec cette refonte d'effectif tout en gardant le coach actuel. Pourquoi ? Car Bosz pourrait enfin avoir en partie la main sur le mercato après l’échec de cette saison. En ne lui donnant pas totalement satisfaction sur le recrutement (Onana, Azmoun), les dirigeants lyonnais ont presque renforcé sa position pour l’été à venir. L’OL ne pourra pas se promettre des folies surtout s’il ne se qualifie pas en Europe mais les profils pourraient être mieux ciblés.

"Si on pense au foot d’aujourd’hui et aux décisions qui sont prises, bien sûr qu’un entraîneur avec ces résultats dans un club de la taille de l’OL n’est pas censé prolonger l’aventure la saison prochaine. Mais, on sait qu’on va vivre une saison difficile l’année prochaine donc autant le faire avec quelqu’un qui a repris les bases, avance Arthur Merle. Après, on ne va pas se mentir, les joueurs ont changé, les coach aussi et c’est toujours la galère. Donc ce qu’il faut changer en priorité c’est ce qu’il y a au-dessus au niveau du recrutement mais c’est aussi là le plus difficile et là où c’est le plus dur de regarder la vérité en face."

Jean-Michel Aulas et une grande partie de l’organigramme lyonnais sont pointés du doigt depuis des mois. Les luttes d’influence ont fini par créer la zizanie dans le club. L’OL n’a jamais été aussi fort qu’avec une direction claire, nette et précise même au milieu des années 2010 et l'entrée au Parc OL avant des finances en berne. Cette situation passée doit être une partie du socle sur lequel s'appuyer dès cet été. Aujourd’hui, difficile de savoir qui est vraiment à la tête du bateau. Et c’est peut-être l’un des premiers éléments de réponse aux problèmes lyonnais…

75 commentaires
  1. OLVictory - dim 17 Avr 22 à 9 h 03

    Les difficultés font grandir mais si et seulement si les dirigeants sont lucides, humbles et prêt à se remettre en question.

    Dans notre cas je ne pense pas que ça sera bénéfique, nous on cherche des boucs émissaires pour soigner notre ego, donc rien qui puisse nous servir à remonter la pente.

  2. Olyonn@is - dim 17 Avr 22 à 9 h 04

    Le problème c'est le recrutement ça fait combien d'années qu'on a bien recruté ?Quelle recrue est vraiment au niveau? Paqueta et Toko peut être,le reste c'est vraiment irrégulier et pas si fort que ça.

    1. OLVictory - dim 17 Avr 22 à 9 h 09

      Pas de scouts, pas de supervision. Pas de supervision, recrutement au petit bonheur la chance.

      1. Olyonn@is - dim 17 Avr 22 à 9 h 14

        😓😭

      2. Darn - dim 17 Avr 22 à 9 h 43

        Façon jeu de société : au jet de dé ! "Vas-y La Ponce, fais un 6 ! Bon, 1. Case Malchance "vous pensez recruter un bon joueur, mais en fait, il comprend vite comment fonctionne l'OL, prend son chèque et fout pas grand chose sur le terrain." ; Bruno c'est ton tour ! 2, on progresse. Ah, Case Malchance "Vous pensez recruter un guerrier (turc), mais vous vous êtes faits avoir par une vidéo Youtube de deux minutes et un agent très persuasif." : Papy, c'est à toi ! 1 ! Ah Case Malchance... Il est ba*sé ce jeu ou bien ? Vous retournez à la case départ. Dis donc, c'est pas la première fois ça, JM ? Heureusement, le tour d'avant, c'était la case projet Immo. Bon, c'est à Juni. Juni ? Il est où ? Cela fait un moment qu'il est aux chiottes non ?"

      3. OLVictory - dim 17 Avr 22 à 9 h 47

        Vu que notre réussite au recrutement est d'environ un flop pour deux recrutés (oui je suis gentil en vrai c'est plus) il est possible que l'on puisse avoir de meilleurs résultats en tirant tout simplement à pile ou face.

    2. Absa7799 - dim 17 Avr 22 à 21 h 49

      Juninho a recruté de très bons joueurs, Jean Lucas qui a été vendu cet été, Guimaraes vendu cet hiver, pour avoir une blessure de Caqueret qui oblige à remettre Thiago Mendes un joueur qui stabilisé notre défense en MD...
      Le recrutement est bon si on garde les meilleurs,pas si on les revend à la première offre...

  3. Broglinnn - dim 17 Avr 22 à 9 h 12

    article plein de sens... tu vends 3 starlettes et recrute 3 turcs mort de faim.. on gagne 5 places minimum..

    1. Tigone - dim 17 Avr 22 à 11 h 05

      Y'a des lyonnais, des français morts de faim qui donnerai tout pour jouer au foot avec de tel salaires.

  4. Darn - dim 17 Avr 22 à 9 h 21

    Pour la première fois, je n'arrive plus à y croire. C'est l'année de trop en termes de déception : Bosz, Juni, les joueurs, sans aucun doute les dirigeants, l'Europe, la L1, le supportérisme, la CDF qui n'a pas eu lieu...
    Je n'arrive pas à me dire que ça puisse être différent l'année prochaine. Je serai "présent", évidemment, mais même avec un super recrutement, je n'y croirais pas. J'espérais une belle année de transition, qu'on souffre oui, mais avec un bel état d'esprit. Et en fait, on ne souffre même pas, on ne semble voir que du désintérêt.

    1. OLVictory - dim 17 Avr 22 à 9 h 25

      Un bilan triste mais réaliste
      Mais triste...
      Mais réaliste...

    2. JUNi DU 36 - dim 17 Avr 22 à 11 h 37

      On ne souffre pas car peut être on se rend compte qu'il y a plus grave dans la vie, et je vais pas non plus plaindre des mecs qui touchent entre 80 000 et 400 000 euro par mois et d'ailleurs pareil pour les actionnaires, JMAponsot et Cie... De toute façon ce monde du football est tellement devenu écœurant 🤮

      Faudrait peut être plutôt s'occuper de ça :
      https://www.greenly.earth/blog-fr/rapport-du-giec-2022-enjeux-et-conclusions-du-dernier-volet

      Prenons les choses en main car ce n'est pas avec les deux tâches qui sont au deuxième tour qu'on va sauver notre monde du désastre qui nous attend

      1. Absa7799 - dim 17 Avr 22 à 21 h 55

        Les anciens par leur choix on écoeuré les jeunes générations de l'intérêt de voter...du coup on se retrouve avec des extrêmes (gauche et droite et ultra libéraux car pour moi Macron c'est une politique ultralibérale de consommation à court terme sans mesurer l'impact sur l'environnement, ni l'enjeu).
        On va droit dans le mur... Mélenchon qui nous sort un programme soit disant pour l'écologie qui cherche en premier à se rapprocher de Roussel (pro chasse et pro nucléaire...), Cauchemar...

      2. Tongariro - dim 17 Avr 22 à 21 h 58

        @Absa7799 ;
        tu peux m'expliquer en quoi le programme de Mélenchon est d'extrême gauche ?
        Sachant que sur le plan économique il est plus à droite que celui de Mitterrand en 1981 ou Roosevelt en 1945 ?
        J'ai posé cette question à des dizaines de personnes, personne n'a jamais su me répondre, si ce n'est me dire "bah il parle fort et s'énerve facilement", réponse qui ne m'a jamais vraiment convaincu...

      3. Absa7799 - dim 17 Avr 22 à 23 h 37

        @Tongarino, le blocage des prix sur les produits de première nécessité (vendu par des privés en société ou individuellement), c'est liberticide, alors que le blocage des prix sans tenir compte de l'inflation des coûts supportés par ceux qui produisent dans le secteur privé c'est ubuesque. Bloquer les prix dans le public pourquoi pas ou baisser l'impôt sur ces produits, mais sanction'er les producteurs privés non.
        La nationalisation de la SNCF, est très à gauche, autant les autoroutes la nationalisation est une nécessité vu l'escroquerie des sociétés privées, mais la SNCF c'est pas justifié à mon sens.
        Après le reste n'est pas dans son programme mais dans ses prises de parole ou de position en publique.
        Après pour moi ça restera un populiste qui n'a pas les convictions, juste les promesses, comme je l'ai dit plus haut quand on prétend avoir la fibre écolo on va pas racoler en premier auprès du pro chasse et pro nucléaire...Il est juste un peu plus ecoresponsable dans son programme que n'importe quel candidat de droite c'est tout et c'est pas bien dur...

        A gauche, je tiens à saluer la visite d'Hidalgo à Kiev après le premier tour, qui aurait pu être fixée avant le premier tour et faire l'objet d'une récupération politique.

  5. BENO - dim 17 Avr 22 à 10 h 04

    il me semble que l'autre olympique était il n'y a pas si longtemps dans le meme état que l'OL....une révolution de palais a fait que ce club a de biens meilleurs résultats aujourdhui au moins en L1....alors.....?

  6. pedroz - dim 17 Avr 22 à 10 h 51

    Moi le pessimisme ambiant j en ai marre
    oui c 'est un fait depuis 1998 ET UNE 6 E PLACE on n a jamais subit une aussi mauvaise saison
    je met de cote en 2020 car a cause du covid on a fini 7 eme et il manquait 10 journees

    quand je pense que au soir du 6 eme titre d affilee en 2006 sur le forum ol.web bcp se plaignait

    quand je vois que partout on crache sur AULAS mais que sans lui on serait en 2 e dvision ou pire encore

    J aimerais pas etre votre pere a certains qui aurait reussi a monter une grosse entreprise et qui au bout de 30 ans
    se ferait cracher dessus par ses propres fils
    vous crachez sur vos amis ou epouses quand plus rien ne va ????

    Oui il a fait des erreurs de jugement c est clair et de la on le traite de debile mental ??

    moi ce sont les joueurs à blamer

    et surtout aussi une partie des supps a cracher sur genesio ou garcia
    EH OH avec eux on finissait ds les 3 premiers et au pire 4 e avec une saison ou on aurait pu etre champions

    puree que devrais je dire à 58 ans et ayant connu en 2 e division des ol cuiseaux louhans ou ol villefranche sur saone

    du temps de mighirian vous savez ce qu etait les primes de match ??? des paniers de fruits

    veridique

    oui il faut changer l etat d esprit oui reprendre les fondamentaux

    puree que devrait dire bordeaux st etienne et j en passe

    je suis autant ecoeure par cette saison que par les supporters

    boycoter le match tout a l heure et pourquoi pas agresser les joeurs chez eux aussi ou les insulter ds la rue

    bcp ont trop connus les heures belles du club

    moi j y crois encore et pleine confiance en aulas mais c'est vrai que a tout point de vue on est à la rue

    je m arrete la mais je dois etre un vieux con je pense

    1. Dede passion 69 - dim 17 Avr 22 à 10 h 58

      NON , NON ,t'es pas un onc du tout !😉

      D'autres pensent un peu comme toi .....
      Et puis, 58 ans, t'es encore un jeunot !😜
      A ton age, je vivais les années fastes de l'OL, après des années de disette.....

      ALLEZ L'OL !

    2. Sylvestre - dim 17 Avr 22 à 11 h 03

      Merci Pedroz... tu résumes parfaitement ce que je pense de tout ce que je peux lire sur ce forum depuis des années ... un club de princesses supporté par des enfants gâtés. Nous voilà 2 vieux cons...

    3. Giovanni69 - dim 17 Avr 22 à 11 h 33

      Je me sens moins seul, tout d'un coup... Merci!!

    4. Olyonn@is - dim 17 Avr 22 à 12 h 19

      pedroz Oui mais...Avant le président Aulas et la ligue 2,je n'était pas né mais il me semble bien qu'on gagne 3 coupes de France,le président Aulas n'a pas monté le club à sa fondation il me semble.Il ne faut pas le mettre plus haut que le club c'est une erreur à mon avis.

  7. pedroz - dim 17 Avr 22 à 10 h 53

    Moi le pessimisme ambiant j en ai marre
    oui c 'est un fait depuis 1998 ET UNE 6 E PLACE on n a jamais subit une aussi mauvaise saison
    je met de cote en 2020 car a cause du covid on a fini 7 eme et il manquait 10 journees

    quand je pense que au soir du 6 eme titre d affilee en 2006 sur le forum ol.web bcp se plaignait

    quand je vois que partout on crache sur AULAS mais que sans lui on serait en 2 e dvision ou pire encore

    J aimerais pas etre votre pere a certains qui aurait reussi a monter une grosse entreprise et qui au bout de 30 ans
    se ferait cracher dessus par ses propres fils
    vous crachez sur vos amis ou epouses quand plus rien ne va ????

    Oui il a fait des erreurs de jugement c est clair et de la on le traite de debile mental ??

    moi ce sont les joueurs à blamer

    et surtout aussi une partie des supps a cracher sur genesio ou garcia
    EH OH avec eux on finissait ds les 3 premiers et au pire 4 e avec une saison ou on aurait pu etre champions

    puree que devrais je dire à 58 ans et ayant connu en 2 e division des ol cuiseaux louhans ou ol villefranche sur saone

    du temps de mighirian vous savez ce qu etait les primes de match ??? des paniers de fruits

    veridique
    oui il faut changer l etat d esprit oui reprendre les fondamentaux
    puree que devrait dire bordeaux st etienne et j en passe
    je suis autant ecoeure par cette saison que par les supporters
    boycoter le match tout a l heure et pourquoi pas agresser les joueurs chez eux aussi ou les insulter ds la rue
    bcp ont trop connus les heures belles du club
    moi j y crois encore et pleine confiance en aulas mais c'est vrai que a tout point de vue on est à la rue
    je m arrete la mais je dois etre un vieux con je pense

    1. XUO - dim 17 Avr 22 à 11 h 18

      pedroz, Dede, Sylvestre et ma pomme....nous sommes parfaitement des vieux cons et fiers de l'être car ce n'est pas offert à tout le monde. Enfin, on ne devrait pas trop se réjouir car il paraît que si tout marche de travers nous sommes les premiers responsables.

    2. JUNi DU 36 - dim 17 Avr 22 à 14 h 04

      On aurait pu finir plus bas que 7ème aussi vu comment c'était partit...

    3. Olyonn@is - dim 17 Avr 22 à 14 h 10

      Genesio...SVP arrêter de vivre dans le passé ça fait plus de 3 ans maintenant!🙏Si ça se trouve il aurait fait une 4eme année ou il se serait planté dans les grandes largeurs on en sait rien!

      1. Absa7799 - dim 17 Avr 22 à 21 h 57

        +69

    4. JUNi DU 36 - dim 17 Avr 22 à 14 h 11

      On crache pas sur JMA on le critique, c'est pas pareil.
      Tu parle de respect alors que tu dézingue tout le monde 👎 ah non c'est vrai pas ton grand maître, lui il peut faire toute les conneries du monde pas de problème ça va bien... Pfff🤣🤣

  8. Cicinho - dim 17 Avr 22 à 11 h 04

    Ça me fatigue de toujours excuser Bosz, si c'était un entraîneur français il se serait fait dezinguer depuis un bon moment!
    Il faut repartir avec les recettes qui ont marché dans le passé : un directeur sportif qui sait de quoi il parle, qui connaît le foot français, un entraîneur qui connaît le championnat et est capable de s'appuyer sur l'académie puisqu'il va falloir se remettre de l'absence de coupe d'europe, et un vrai préparateur physique.

    1. Olyonn@is - dim 17 Avr 22 à 14 h 11

      +1

    2. Mopi do Brasil - dim 17 Avr 22 à 16 h 29

      Moi aussi ! On oublie que les mêmes attaquants marquaient deux fois plus avec un autre entraineur, et que Bosz a aussi eu de bons recrutements (Emerson, Ndombélé, Faivre et Tetê, sans compter Boateng et Shaqiri qui auraient dû apporter de l'expérience et de l'esprit de gagne dans l'équipe). Si la mayonnaise ne prend pas, ce n'est pas qu'un problème d'ingrédients, c'est aussi car celui qui fait la sauce s'y prend mal. L'équipe a régressé avec lui. On ne sait plus faire une contre-attaque rapide, on a jamais aussi peu marqué ces dernières années, jamais autant encaissé !!!

  9. pedroz - dim 17 Avr 22 à 11 h 19

    avec sylvestre on va creer un club de vieux con mdr

    1. Sylvestre - dim 17 Avr 22 à 22 h 33

      Quand tu veux Pedroz 😀 Mais compte pas sur moi pour rentrer sur le terrain, avec mon dos en vrac et mon genou qui grince, c'est plus de mon âge !
      Mais pour boire une bière en parlant de foot, je reste ton homme ! L'OL nous a fait vivre de belles choses en 30 ans, et je suis certain qu'il y aura à nouveaux de beaux jours. Un effectif, ça marche par cycle, avec des hauts et des bas, aucune équipe n'y échappe. Demandez au Barca, cette année, ce qu'ils en pensent... C'est notre tour d'être dans le dur. Les 10 années incroyables qu'on a vécues, je les ai vécu comme une chance, mais jamais comme un dû, ou comme une promesse de domination éternelle de la L1 voire de l'Europe.