Michel Der Zakarian (Photo by Pascal GUYOT / AFP)

Brest - OL (2-1) : "On a mis une bonne agressivité", s’enthousiasme Michel Der Zakarian

Vainqueur de l’OL, mercredi, Brest a pratiquement assuré son maintien en Ligue 1. Pour Michel Der Zakarian, la vérité d’un jour dans le foot n’est pas toujours celle du lendemain. 

Il n’a pas été questionné sur le sujet mais il y a fort à parier que Michel Der Zakarian a passé quelques heures à regarder le match retour de Ligue Europa de l’OL contre West Ham. Mercredi, face à son public, le Stade brestois a rendu une copie presqu’à l’identique de ce qu’avaient fait les Hammers au Parc OL. Un bloc compact avec peu d’espace aux abords de la surface et surtout un vrai réalisme avec deux buts inscrits sur trois tirs cadrés. Une réussite totale dont s’est félicité l’entraîneur breton.

"On a été très généreux, très discipliné dans notre animation défensive avec une bonne agressivité. On a gratté beaucoup de ballons surtout en première mi-temps. En deuxième mi-temps, ils ont élevé le rythme, ils ont eu beaucoup de situations mais ils n’ont pas concrétisé, a souligné Der Zakarian. Il y a eu les arrêts de Marco (Bizot) et les gestes défensifs. Quand ils ont égalisé, on s’est dit que ça allait être difficile et on s’est recréé deux ou trois situations."

Mercredi soir, la communion a été totale avec le public malgré les frayeurs de fin de match. Quand l’OL a certainement dit adieux à ses rêves européens, Brest a lui assuré sa présence en Ligue 1 la saison prochaine grâce à ce succès (2-1). "Avec 42 points, je pense que le maintien est fait. Il nous reste trois matches à domicile. Il faut toujours chercher à être meilleur et prendre le plus de points possibles. Le top 10 ça risque d’être compliqué."

3 commentaires
  1. Tedeum - jeu 21 Avr 22 à 18 h 55

    Toutes ces équipes se donnent à fond contre l'OL (les autres je ne regarde pas), en sachant qu'il y a une instabilité à exploiter. Il suffit de voir comment Der Zak haranguait la foule. On est prévenu et à chaque fois, on subit la loi des équipes qui mettent de l'intensité dans les contres en sachant qu'il n'auront pas la possession de la balle. Chaque fois on tombe dans le panneau. C'est incroyable de ne pas s'y préparer tactiquement et/ou psychologiquement, quitte à laisser le ballon, à casser le rythme, ne pas éviter les contacts. C'est soit naïf soit de la suffisance, en tout cas c'est juste désespérant

    1. Conelus - jeu 21 Avr 22 à 21 h 12

      Mouais, comme strasbourg il y a peu bcp de de petite faute et geste d'anti jeu non sifflet/sanctionné. Brest etait acculé et si il s'en sorte c'est surrtout grace a Lyon qui sait tres bien se saborder tout seul.
      Il ne sont ni naïf ni suffisant, Le problème de Lyon je n'en voit qu'un Ils ne jouent pas assez vite. Des qu'ils jouent vite il y a des décalage partout mais le problème c'est qu'ils n'en ont pas l'habitude donc ils sont brouillon et ne marque pas.

      1. Fab - jeu 21 Avr 22 à 23 h 17

        Je pense quand même que cette saison il y a eu surtout un manque d'engagement physique de nos joueurs (le nombre de fois qu'ils se sont faits bouger !!!!!) (comme s'ils étaient des joueurs en "verre"). Et sans un minimum d'engagement, tu auras beau chercher à jouer vite (et encore faudrait-il vouloir arrêter de percer la défense uniquement par l'axe central) tu n'y arriveras pas plus ! Même le Barça sait "mettre le pied".

Les commentaires sont fermés

d'heure en heure
d'heure en heure

derniers commentaires
Faire défiler vers le haut