Les joueurs de l’OL contre Troyes (Photo by JEFF PACHOUD / AFP)

Ligue 1 : l’OL doit vaincre coûte que coûte

Depuis un mois, l’OL avance la boule au ventre. Après le début de saison réussi, le club lyonnais vient d’enchaîner quatre défaites de suite. Au sein du groupe, l’objectif est clair contre Toulouse vendredi : gagner. Tout autre résultat pousserait à une crise plus profonde dans toutes les strates.

Il y a quelques années, une victoire contre Toulouse aurait sonné comme une normalité. Vendredi, un peu avant 23h, elle pourrait sonner comme une libération. Il ne faut pas mettre la charrue avant les boeufs mais voir l’OL en être réduit à viser une victoire coûte que coûte face aux Toulousains est un sacré aveu. Durant les glorieuses années, les joueurs lyonnais cherchaient aussi à gagner tous les matchs. Sauf qu’en 2022, cette recherche des trois points face aux "Pitchouns" est d’une urgence vitale.

L’heure n’est pas à jouer les bulldozers et écraser la concurrence en championnat mais à se rassurer comme on peut entre Rhône et Saône après quatre défaites de suite. "Gagner, c’est le médicament pour les problèmes qu’on a actuellement, a martelé Peter Bosz en conférence de presse mercredi. Il faut travailler, tout commence par là. On va mettre en place une équipe avec un système et un plan de jeu. Mais il faut gagner."


Un nouvel appel à l'union sacrée


Gagner. Un mot et un sentiment dont les joueurs de l’OL n’ont plus goûté la saveur depuis un mois. Quatre semaines où les coéquipiers d’Anthony Lopes étaient attendus au tournant. Quatre semaines qui ont débouché sur un examen raté. Si le groupe lyonnais n’a que le mot "gagner" à la bouche, c’est tout simplement parce qu’il y a urgence et que la série de quatre défaites de suite est désormais trainée comme un boulet. Avec en point d'orgue ce revers à Lens. Dimanche dernier, l’OL a livré une prestation indigne de son standing. Malgré trois jours pour s’en remettre, il existait encore "un sentiment de rage et de honte" dans les rangs rhodaniens. Comme à son habitude quand le bateau est au bord du précipice, Lopes est envoyé au front.

Enfant du club, le gardien est peut-être celui qui est le plus marqué et le plus à même à délivrer un message à l’environnement lyonnais quand tout va mal. S’il ne veut pas "faire de grands discours et laisser le terrain parler", le natif de Givors en a quand même appelé à l’union sacrée que ce soit dans le vestiaire ou au Parc OL, vendredi. "Si les supporters aiment le club, il faut qu’ils viennent avec nous pour sortir le club de cette situation. Je pense que c’est le meilleur remède possible plutôt que de penser à des choses négatives. Je ne mange pas de ce pain-là. Il y aura toujours des choses à redire. Beau, pas beau, bon, pas bon, si on prend les trois points à la fin, je suis preneur. Tout le monde veut la victoire vendredi."


"Les discours c’est bien mais répondre sur le terrain, ce sera mieux"


Ce discours autour d’une unité, les supporters ont l’impression de l’avoir entendu des dizaines, voire des centaines de fois depuis dix ans. Le portier assure que des discussions franches ont eu lieu dans le vestiaire avec "une grosse remise en question de soi-même". L'abcès crevé, des jours meilleurs arriveraient-ils ? Le supporter lyonnais a appris depuis toutes ces années à ne plus juger que par le prisme du terrain. Peter Bosz et Anthony Lopes s’accordent également sur ce point, "il ne faut plus parler à un moment donné mais montrer sur le terrain qu’on mérite l’appui des amoureux de l’OL."

Face à Toulouse, quel sera l’accueil des quatre tribunes ? Il existe un relatif calme chez les groupes de supporters malgré la situation. Pas de communiqué incendiaire, pas de sifflets si ce n’est contre Toko Ekambi lors d’une sortie. Un silence qui interpelle mais qui est peut-être le signe que la cocotte n’est pas loin d’exploser.

A 23h, si les trois points venaient à arriver, il n’y aura très certainement pas d’explosion de joie mais une libération à tous les niveaux. Dans le cas contraire, la crise qui couvait ces derniers jours devrait prendre une toute autre tournure. Et ce ne sont pas que les joueurs et le staff qui seraient dans l’oeil du cyclone. Une fois de plus. Comme si l’histoire se répétait malgré les années et les changements…

24 commentaires
  1. Moimoi - ven 7 Oct 22 à 8 h 15

    Voilà où j'en suis avec l'OL actuel : je ne sais même pas si j'ai envie de regarder le match.
    Quel tristesse d'en être arrivé là.

    1. OLVictory - ven 7 Oct 22 à 9 h 38

      Salut Moimoi

      Si je n'étais pas abonné, si je n'avais pas l'assurance de passer un bon avant-match avec les potes, jamais je ne regarderai ce match ! Sans aucune hésitation je prendrai un bon bouquin et je penserai à autre chose. Voir ce blason piétiné par les adversaires, c'est tout sauf une torture

      1. Moimoi - ven 7 Oct 22 à 10 h 59

        Salut OLVictory,

        Je t'invite - comme tout le monde en fait - à regarder ça (durée de 7 minutes) : https://www.youtube.com/watch?app=desktop&v=amJeyb32TZk&feature=youtu.be.

      2. Olyonn@is - ven 7 Oct 22 à 11 h 54

        Tant que les dirigeants se foutent de nous je boycotte les matchs à partir d'aujourd'hui.Le jour où ils seront sérieux même avec des objectifs amoindris je reviendrai.

  2. Cicinho - ven 7 Oct 22 à 8 h 16

    Depuis 18 mois ça n'a que peu sifflé, à part Dubois et Toko-Ekambi récemment, et un peu Aouar quand il entre en jeu, on a déjà connu climat plus électrique !
    Il faudra être capable de couper Van den Boomen et les attaquants de côté, soit presser haut en couvrant nos côtés défensifs, bref en général tout ce qui ne va pas!
    Après j'avoue ne pas avoir vu Toulouse cette saison, mais la saison passée en l2! Mais le résumé de leur dernier match confirme la capacité de Van den Boomen à accélérer leur jeu avec des passes laser vers l'avant

  3. OLVictory - ven 7 Oct 22 à 8 h 23

    J'espère qu'ils ont parlé entre eux et qu'ils ont dit franchement ce qui n'allait pas, qu'ils ont affronté la réalité, même désagréable. Ce soir on doit voir sur la pelouse 11 joueurs combatifs et appliqués. Si on laisse un seul branleur ou un seul mec au mauvais esprit jouer, il découragera les autres. Ce match est largement à leur portée alors aucune excuse ne sera acceptable.

  4. GoNL - ven 7 Oct 22 à 8 h 30

    Si on suit la logique de Peter qui ne titularise pas les joueurs qui ont manqué le match précédent, il devrait reconduire le même 11 ce soir qu’à Lens: j’ose même pas y croire 😱

    1. Cyrbon - ven 7 Oct 22 à 9 h 18

      Il faut surtout remplacer bouze et certains de ces collègues coûte que coûte

  5. gonebad - ven 7 Oct 22 à 9 h 37

    on va peut etre gagner ce soir , mais tant qu on aura le meme jeu de repartir de derriere pour faire tourner le ballon autour d une surface adverse pendant des plombes , sans pouvoir marquer et s exposer au contre , on ira pas loin . ce que je comprend pas c est que Tke et Tété semblent cramés , ils ont pas réussi a faire la difference sur des joueurs moyens et ça au bout de seulement 10 journées ça fait peur

    1. OLVictory - ven 7 Oct 22 à 9 h 44

      Ils ne sont pas cramés, ils doutent et ils sont découragés.
      Ils n'arrivent pas à gagner avec le schéma offensif qu'on leur demande d'appliquer, ils ne comprennent pas pourquoi et ils ne savent plus quoi faire avec le ballon.

      Bosz insiste lourdement sur la compréhension de la tactique par les joueurs, il est à côté de la plaque.
      Les joueurs comprennent très bien ce qu'il faut faire, ce n'est pas sorcier, ce qu'ils ne comprennent pas, c'est pourquoi ils n'arrivent pas à bien jouer en appliquant ce schéma. Vu que Bosz ne comprend rien à leurs problèmes il ne risque pas de les aider.

      Et jamais aucun journaliste n'a le courage d'aller l'interroger précisément là-dessus, ils lui servent la soupe en le laissant débiter son discours mille fois rabâché.

  6. Juni forever OL - ven 7 Oct 22 à 10 h 19

    Je viens de parler avec un agent de sécurité des joueurs et d'aulas

    Les joueurs ne s'entrainent que 1h15 par jour et certains arrivent en retard !!
    En gros, ce sont des branleurs !!

    Au LOU, c'est 2 fois par jour, 4h d'entrainements et ce sont les joueurs qui "composent " les tactiques, les passes ... schémas de jeu pour info
    Beaucoup de séances vidéos également

    1. OLVictory - ven 7 Oct 22 à 10 h 39

      Je ne suis pas surpris, c'est l'impression que ça donne

    2. cavegone - ven 7 Oct 22 à 14 h 07

      C'est n'importe quoi ! Il y a les entrainements en salle autour des entrainements avec ballon. Et les aller et venues sont courantes avec les kinés et les exercices individuels.
      Il faut se méfier de ces témoignages à charge.
      En plus il faut dire ce qui est ça accrédite ta thèse JFOL sur le fait que les joueurs sont les premiers responsables de ce qui se passe, donc forcément ça fait écho dans ta tête.
      Mais ce genre de rumeur stupide franchement.... 🙄 Surtout avec Bosz ça m'étonnerait beaucoup qu'il apprécie les retards. Surtout en ce moment.
      Les joueurs ils se battent sur le terrain, on ne voit pas d'attitude abusives faut stopper avec ce bashing gratuit.
      C'est des joueurs moyens coachés par une pipe, voilà n'en faisons pas tout un plat et n'inventons pas d'histoires svp.

  7. Olyonn@is - ven 7 Oct 22 à 11 h 37

    On a l'impression de jouer une finale contre Toulouse un vendredi d'octobre,c'est ridicule.On a un problème de fond.Gagner contre Toulouse ne résoudra rien si on perd les matchs suivants...

  8. Cyrbon - ven 7 Oct 22 à 12 h 01

    75min d entraînement

    Ça doit leur faire bizarre de faire des heures suple les jours de matchs.

    A non des minutes suple.

  9. Cyrbon - ven 7 Oct 22 à 12 h 28

    Je retombe dessus sans me faire mal.
    https://fb.watch/f-JY3nMi6p/

    Mais qu il etait bon notre défenseur
    Mais qu il était bon notre millieu défensif
    Mais qu il était bon notre attaquant

  10. SapeCommeJallet - ven 7 Oct 22 à 12 h 55

    Allez, on y croit pour le match de la dernière chance !

  11. florentdu42 - ven 7 Oct 22 à 13 h 45

    Je ne suis pas devin mais je crois prédire les 8 prochains jours.
    On gagne ce soir sans flamber. Joueurs staff et direction disent que l OL est de retour, qu il va falloir continuer de travailler, mais sont positif.

    Dans une semaine à Rennes on prend un taule, et rebelote, les mêmes discours que depuis 3 semaines....

    1. cavegone - ven 7 Oct 22 à 14 h 04

      C'est fort possible que ça se passe ainsi en effet 😉

    2. Gnafron - ven 7 Oct 22 à 14 h 05

      C'est le scénario le plus pronostiqué je crois, la cote est basse 🙂

    3. OL-91 - ven 7 Oct 22 à 14 h 41

      On perd encore contre Toulouse et, oh ! sursaut ! on gagne à Rennes ! Lyon est retrouvé !

      1. Gnafron - ven 7 Oct 22 à 14 h 49

        Si on perd contre Toulouse, Peteur ne connaitra pas l'air rafraichissant breton.

  12. OL-91 - ven 7 Oct 22 à 14 h 23

    « Coûte que coûte » ou « quoi qu'il en coûte » ?

    1. OLVictory - ven 7 Oct 22 à 15 h 04

      C'est beau comme du Netflix.
      Ah ben c'est plus la même phrase…

Les commentaires sont fermés

Suivez-nous
d'heure en heure
d'heure en heure

derniers commentaires
Faire défiler vers le haut