Anthony Lopes (Photo by Alain JOCARD / AFP)

OL : Anthony Lopes en tête des minutes jouées, Cherki en dernière position

Grâce au calcul des minutes jouées depuis le début de la saison, la tendance est clairement à un noyau dur pour Peter Bosz, avec Anthony Lopes en tête.

Il n’a laissé que des miettes et encore… Cette saison, Anthony Lopes n’a manqué qu’une seule rencontre de championnat, la faute à un rouge reçu dans le derby contre Saint-Etienne. Cette exclusion a au moins eu le mérite de faire jouer Julian Pollersbeck, autrement le gardien allemand aurait passé tout son temps sur le banc. A l’approche de la 30e journée, Lopes a joué 95% des minutes possibles avec l’OL et s’impose comme le joueur le plus utilisé par Peter Bosz.


Bosz pas adepte des changements précoces ?


En étant gardien, rien de bien surprenant, le turnover étant bien moins adapté pour ce poste. Mais plus que de voir l’international portugais arriver en tête, c’est bien la répartition générale des minutes qui sautent aux yeux. L’impression visuelle du terrain se retrouve dans les chiffres avec un noyau dur sur lequel se base Bosz. Avant le match de Reims, le technicien néerlandais avait concédé devoir faire quelques changements après s’être appuyé pendant trois matchs de suite sur le même onze.

De l’équipe qualifiée pour les quarts de finale de Ligue Europa ou qui a sombré dans les grandes largeurs contre Rennes, ils sont huit parmi les dix plus gros temps de jeu de la saison. En plus de Lopes, on retrouve Caqueret, Paquetá, Emerson, Toko-Ekambi, Dubois, Dembélé et Lukeba. La trajectoire de ce dernier est d’ailleurs intéressante puisque le défenseur central n’est devenu titulaire qu’à partir du mois de décembre. Avec 1376 minutes jouées, il enchaîne donc depuis bientôt cinq mois, au point d’avoir désormais le 10e temps de jeu de l’effectif.


Cherki et Kadewere même combat


A l’OL, les places sont-elles figées ? A la lecture de ces statistiques, la réponse pourrait être oui car même en quittant le club durant l’hiver, Bruno Guimarães possède encore le 6e temps de jeu alors qu’il n’a plus porté le maillot lyonnais depuis la mi-janvier, preuve qu'il n'avait pas eu beaucoup de repos durant le premier acte. Pour se rassurer et éviter de prendre la porte au début de l'année, Peter Bosz a semblé vouloir s’appuyer sur une base inamovible et c’est Houssem Aouar qui en a fait le plus les frais. Avec 1931 minutes jouées cette saison, le milieu possède le 5e temps de jeu. Or, la donne est bien différente si on le regarde depuis le début de l’année 2022 avec seulement 248 minutes au total. Bien loin de Ndombele (394) ou Faivre (491) arrivés durant l’hiver et qui ont redistribué les cartes.

Censée être le secteur où le turnover est le plus important généralement, l’attaque de l’OL est finalement accaparée par Dembélé et Toko-Ekambi au point de voir Rayan Cherki être le dernier temps de jeu lyonnais si l’on enlève les joueurs arrivés cet hiver et qui ont donc joué moins de dix matchs, l’indésirable Marcelo ou encore Maxwel Cornet parti à la fin du mercato estival. La rumeur dit que le jeune meneur souhaiterait avoir des garanties sportives avant de prolonger et avec seulement 432 minutes jusqu’à sa blessure, on peut comprendre ses inquiétudes. En plus de s'appuyer sur les mêmes joueurs, Bosz ne semble pas un grand fan des remplacements précoces dans une rencontre. Pourtant, la fraîcheur physique semble être une grande interrogation ces derniers jours à Lyon, avec des joueurs qui tirent la langue...

2 commentaires
  1. Poupette38 - dim 27 Mar 22 à 17 h 10

    Moi ce que j'aimerais c'et savoir ce qu'il a comme "indisponibilité" notre Antho .

  2. Cicinho - lun 28 Mar 22 à 0 h 09

    On avait entendu fin d'année que Bosz parlait pas aux remplaçants...
    Et j'ai souvenir de la préparation estivale sur le mode "nous on fait que du jeu avec le ballon, pas de foncier"

Les commentaires sont fermés

Suivez-nous
d'heure en heure
d'heure en heure

derniers commentaires
Faire défiler vers le haut