OL – Juventus Ligue des champions (Photo by OLIVIER CHASSIGNOLE / AFP)

OL - Juventus (3-1) : les choix payants de Sonia Bompastor

Critiquée après le match aller contre la Juventus pour avoir bricolé à certains postes, Sonia Bompastor a cette fois réussi son coup au match retour avec notamment la titularisation de Lindsey Horan.

Depuis une semaine, Sonia Bompastor le répète à qui veut l’entendre. Depuis le début de la saison, l’Olympique lyonnais n’a pas été épargné par les blessures mais à l’approche du sprint final, l’entraîneure lyonnaise se satisfait de retrouver petit à petit un groupe au complet. Qui dit effectif sur pied, dit également concurrence. Qui dit concurrence, dit finalement niveau de jeu qui s’élève et on a pu le constater jeudi soir au Parc OL. Déjà dominatrices au match aller avant le rouge d’Ellie Carpenter, les Fenottes l’ont paru encore plus lors du retour avec cette victoire contre la Juve (3-1).

Hormis une occasion et le but sur corner à cinq minutes de la fin, la Juventus n’a pas existé dans ce match et il faut rendre à César ce qui appartient à César. Critiquée après la première manche, Sonia Bompastor sort grandie de ce quart de finale et ses ajustements entre les deux matchs ont porté leurs fruits pour accrocher la qualification. Avec un effectif complet, elle a eu la liberté de faire des choix et elle ne s’en est pas privée, jeudi. Malgré le bon match à Turin, Bompastor a préféré apporter du sang frais avec notamment la titularisation de Lindsey Horan dans l’entrejeu.


L'expérience d'Horan


Si certains auraient pu penser que l’Américaine serait à court de rythme face aux Italiennes, elle a rapidement rappelé qu’elle est l’une des meilleures au monde. Qualité technique, projection et maitrise du tempo, autant de qualités qui avaient peut-être fait défaut à l’OL au match aller. "J'ai beaucoup aimé son match, c'est une joueuse d'expérience qui a beaucoup de qualités dans l'intelligence de jeu mais aussi techniquement, a noté Bompastor après la rencontre. Elle a pu nous apporter techniquement, elle a donné de la maîtrise à l'équipe, elle nous a aussi fait beaucoup de bien dans l'utilisation du ballon."

Décisive sur le but de Melvine Malard et à l’origine du départ de l’action sur le troisième, Horan a rayonné, de quoi rajouter un peu plus de qualité et concurrence à un secteur qui n’en manque pas. Mais la titularisation de l’ancienne de Portland n’a pas été le seul bon coup de Sonia Bompastor. Bourlinguée un peu partout sur le terrain depuis quelques semaines, Griedge Mbock a cette fois-ci occupé le poste de latérale droit après avoir expérimenté celui à gauche lors du match aller et le rendu a été bien mieux, au point d’avoir des crampes à un quart d’heure de la fin. "De nouveau, ce (jeudi) soir, elle a joué à un poste où elle n'a pas ses habitudes, a avoué sa coach. Je tiens à féliciter Griedge, car depuis janvier, elle répond présente pour l'équipe à des postes différents. Dans son état d'esprit, elle est juste remarquable. »


La hargne d'Hegerberg


Bien plus à l’aise sur son bon pied et moins dans la réflexion, l’internationale française s’est projetée plus facilement avec Delphine Cascarino devant elle. La connexion entre les deux Bleues a d’ailleurs entraînée l’ouverture du score d’Ada Hegerberg (32e), permettant à l’OL d’être enfin sur les bons rails. Se sacrifier pour le bien de l’équipe, toutes formations rêvent d’avoir ce genre de joueuses. Toutes équipes rêvent également d’avoir Ada Hegerberg à la pointe de leur attaque. Jeudi soir, la Norvégienne n’a pas tout réussi notamment dans le premier quart d’heure.

Mais ce rendez-vous, elle ne voulait le rater pour rien au monde. D’abord pour aider l’OL à se qualifier après avoir raté le match aller pour maladie mais aussi pour prouver qu’elle reste encore une arme redoutable malgré deux années de blessure. Contre la Juve, elle a délivré le Parc OL à la demi-heure de jeu mais elle a surtout apporté sa hargne et sa rage de vaincre à l’image de sa célébration et de ses nombreuses tentatives pour haranguer la foule. En une soirée, Sonia Bompastor a fait taire les critiques et c’est bien ce qu’on attendait d’elle. Place désormais au PSG pour laver l’affront de la saison dernière…

4 commentaires
  1. Dragon2332 - ven 1 Avr 22 à 12 h 43

    Oui, la présence de Horan a apporté un plus sur l'ensemble du match notamment car elle fait la passe décisive à Malard sur le 2ème but lyonnais.

    Mais sa perte de balle en début de match qui entraine la seule occasion italienne, heureusement contrée par le retour de Bacha aurait pu donner un match très très différent ...
    Perso, je pense qu'elle était cramée après 60 minutes et son carton jaune l'a confirmé.
    Mais, dans l'ensemble, elle a apporté un plus, notamment dans les petits espaces avec des jeux en triangle sur l'aile droite (je me rappelle de plusieurs avec Cascarino et Griedge).

    Je trouve que celle qui fait un bien fou au milieu de l'OL, c'est Egurrola qui a beaucoup aidé sa défense en 1ère mi-temps notamment avec sa présence dans les duels aériens.

  2. dede74 - ven 1 Avr 22 à 13 h 32

    Elle a apporté beaucoup d'aide à l'équipe, en dehors de sa perte de balle du début et son manque de clairvoyance, quand elle part, balle au pied, sans voir Melvine qui était lancée, sur sa gauche, pour recevoir une passe, qui aurait pu créer un danger, elle a trop tardé, trop porté le ballon, ce sont les deux seuls reproches, que je lui ferait.

  3. Dede passion 69 - ven 1 Avr 22 à 13 h 35

    Après les critiques , les louanges sur différents fils du site....

    Une vieille habitude chez les " supporters" , après une défaite suite à un scénario totalement improbable à Turin.
    Sonia qui donc, faisait jouer des filles pas à leurs places, avec les choix multiples qu'elle avait suite à une multitude d'absences ...😡
    Il fallait donc tout remettre en question, y compris la légitimité du coach, et ses compétences.
    On en était presque à regretter Vasseur !
    Je me demande si l'entraineur du Bayern privé de 7 joueuses , a subit les mêmes critiques après son élimination , après prolong, face au PSG , et leur avoir marché dessus durant une heure...
    Hier composition parfaite, et coaching idem avec l'entrée d'Amandine là où il fallait, et quand il le fallait .
    Un grand bravo à Griedge qui fait le couteau suisse depuis plusieurs semaines, et heureux du retour de Damaris, Guna ,et bientot Perle .
    Sonia pourra alors avoir du choix, et faire jouer les filles à leurs postes .😉

    ALLEZ LES FENOTTES , ALLEZ L'OL !!!

    1. Cicinho - ven 1 Avr 22 à 16 h 55

      Moi j'aime assez les choix de Bompastor depuis son arrivée, et bravo MBock pour son adaptabilité depuis le début de saison, surtout que j'aurai plus vu Buchanan qu'elle dans le couloir.
      On avait pas la petite Revelli dans le couloir droit? Elle est partie?

Les commentaires sont fermés

d'heure en heure
d'heure en heure

derniers commentaires
Faire défiler vers le haut