Gonalons Ferri Lacazette (AFP PHOTO / PHILIPPE DESMAZES)

OL : la nostalgie du "made in Lyon"

Alors que des joueurs comme Moussa Dembélé ou Tino Kadewere sont critiqués ces derniers temps, l’heure est à la nostalgie d’un OL porté par son centre de formation.

C’est une trêve internationale qui est presque arrivée au bon moment à Lyon. Les deux semaines réservées aux sélections permettent à l’OL de se faire tout petit et d’éviter de recevoir un flot encore plus important de critiques après le triste nul contre Reims, dimanche dernier (0-0). Depuis une semaine, les joueurs qui ne sont pas partis en sélection travaillent en catimini, à la recherche de la confiance qui leur fait défaut en championnat.

L’approche du prochain rendez-vous contre Angers (3 avril, 17h05) devrait rapidement remettre au centre de la table les problèmes et maux lyonnais de ces dernières semaines. Peter Bosz et ses hommes le savent, ils sont désormais attendus au tournant par les supporters. Ces derniers, qui ont fait preuve d’une certaine patience depuis le début de la saison, ont commencé à afficher un certain ras-le-bol après le match contre Reims. De Kadewere à Dembélé en passant par Aouar, ils sont très peu à être passés entre les gouttes.

"Il y en a marre de ces attitudes non pas défaitistes mais de feignants. Il n’y a aucune envie dans cette équipe, note Yohan, un abonné croisé devant le centre d’entraînement durant la semaine. On est peut-être un peu chauvin mais ceux qui se bougent le plus, ils viennent du cru." Même son de cloche, chez Jean, qui a vécu la D2 à Gerland à la fin des années 80. "Avec les Garde, les Genesio, les Fréchet, on a réussi à revenir dans l'élite. A Lyon, la formation se doit d'être mise en avant."


Garder plutôt que d'acheter au prix fort


L’OL et son centre de formation, c’est une histoire d’amour qui dure depuis la nuit des temps et qui, hormis la parenthèse de l’âge d’or lyonnais au début des années 2000, a toujours aidé le club à relever la tête que ce soit pour remonter en D1 au moment de la prise de contrôle de Jean-Michel Aulas ou quand les finances lyonnaises ont commencé à tirer la langue avec la construction du Grand Stade. De Di Nallo à Caqueret en passant par Benzema ou Maurice, le cru lyonnais a toujours su se mettre au niveau.

Seulement, depuis quelques saisons, la politique a quelque peu changé, basée sur de la post-formation pour le onze lyonnais. Lucas Tousart, Tanguy Ndombele ou encore Ferland Mendy ont débarqué entre Rhône et Saône au moment de la vingtaine. Ce ne furent pas des échecs, étant revendus à très bon prix (133 millions d’euros à eux trois) mais aujourd’hui cet argent réinvesti est au centre des critiques avec les performances de Moussa Dembélé ou Tino Kadewere.

"Si on a un Barcola chez nous, quel intérêt à faire jouer Kadewere ? C’est comme pour Henrique. Si on a un Melvin Bard chez nous, pourquoi le faire partir pour faire venir un joueur comme ça, fulmine Nicolas Puydebois, notre consultant qui intervient chaque semaine dans l'émission 'Tant qu'il y aura des Gones'. Quand tu as au moins aussi bon chez toi, garde ton argent, augmente un peu le Gone mais fais le jouer, fais le progresser chez toi plutôt que faire venir des mecs de l’extérieur avec des gros salaires."


Les dossiers Caqueret et Cherki interpellent


Dans les travées du Parc OL, c'est bien la nostalgie de revoir un jour une équipe comme celle de l’épopée européenne en 2017 avec des joueurs "made in OL" qui ont porté le club à bras le corps qui l'emporte. Avec des finances en berne, le club avait dû faire confiance dès 2011 à Lacazette, Tolisso, Umtiti ou encore Ghezzal et s’appuyer sur son centre. Plus par contrainte que par réel choix. Le chemin pris avait été un franc succès avec ce parcours en apothéose mais depuis, les supporters pleurent plus de voir leurs anciens protégés réussir ailleurs qu’à la maison. A Décines, personne n’a oublié les départs de Gouiri vers Nice ou Kalulu vers le Milan AC. Deux joueurs qui, pour beaucoup, n’auraient pas à rougir face aux performances de Dembélé ou Dubois, bien au contraire.

"On laisse partir des joueurs qu’on forme, pour qui on a passé du temps à leur apprendre le métier, les bases du haut niveau pour qu’ils aillent faire le bonheur d’autres clubs pendant qu’on dépense des millions d’euros en transferts. On est un peu comme le PSG, poursuit Nicolas Puydebois. Je préfèrerai qu’ils soient chez nous à l’OL, qu’ils fassent le bonheur de l’OL parce qu’on les a formés, parce qu’ils aiment le club plutôt qu’ils aillent faire le bonheur à droite, à gauche. Même si au bout d’un moment, ils méritent d’aller plus haut s’il y a moins d’ambitions à l’OL mais quand on travaille si bien, on se doit de garder les bénéfices de ce travail."

Avec Lukeba et Gusto, l’OL continue de perpétuer sa tradition de formateur de l’excellence. S’appuyer sur son centre, est-ce la bonne solution ? Aujourd'hui, la jeunesse est bien plus impatiente et rien ne remplace la réalité du terrain pour le savoir mais à Lyon, avec les interrogations entourant les avenirs de Caqueret et Cherki, on aimerait surtout ne plus revivre les derniers rendez-vous manqués avec des jeunes du centre et avoir des regrets.

32 commentaires
  1. JUNi DU 36 - sam 26 Mar 22 à 11 h 22

    On peu citer aussi Diomande, la il est blessé sinon il pouvait très bien partir en juin.
    Pour Henrique je ne comprend pas cette position, c'est un bon joueur. Il a eu du mal au début car il ne connaissait pas le championnat, il a fallu un temps d'adaptation, rien de plus normal. Puis à la fin de l'automne il est rester un moment titulaire, il a bien fait son boulot. Il s'est blessé et depuis son retour il ne joue pratiquement plus. Je ne comprend pas pourquoi s'en prendre après lui ??? Même si je suis pour faire jouer un max de jeunes du centre et je suis de ceux qui est dégouté de voir la vente de nos meilleurs il faut aussi qu'il y ait des joueurs qui viennent d'ailleurs. Henrique n'a pratiquement rien coûté et il n'a pas un gros salaire comme Aouar par exemple.
    C'est quand même marrant, Henrique et Kade n'ont pratiquement pas joué depuis 2 mois mais l'équipe perd quand même...

    1. Altheos - dim 27 Mar 22 à 10 h 05

      Je pense comme toi qu'Henrique "fait le taff", mais la question c'est surtout pourquoi avoir vendu Bard (alors qu'il ne voulait pas partir) pour le remplacer par Henrique ?
      Même question pour Gouiri et Kadewere (que je n'accable pas non plus), Kalulu et Dubois, etc.
      Après, il y a aussi le bilan comptable (avec publication obligatoire car cotation en bourse) et parfois j'ai quand même l'impression que les ventes sont "forcées" pour équilibrer ce fameux bilan et passer devant la DNCG et les actionnaires.

  2. Poupette38 - sam 26 Mar 22 à 12 h 03

    Complètement d'accord avec Nicolas Puydebois .

    Une chose m'interpelle, quand nous sommes entrée au "Groupama" en janvier 2016, ric rac au niveau des finances, Bruno Génésio a pris la succession de HF, il fallait remonter sur le podium, ce qu'il a fait avec 7 Gones sur le terrain .
    Je me souviens de l'IW de Bruno par "Paga" à la fin du match, qui le félicitait, il a répondu : il faut surtout féliciter les joueurs parce ce qu'on leur a beaucoup demandé .
    Et c'est un fait, ils s'étaient "défoncés" sur le terrain . Comment voulez-vous que des joueurs qui, pour la moitié ne seront plus là la saison prochaine, se défoncent ? ils n'en ont strictement rien à f.....re qu'on soit Européen ou pas .

    Et donc, ce qui m'inquiète c'est que je ne vois pas 7 nouveaux Gones pour composer l'équipe qui, la saison prochaine nous enverrait sur le podium .
    J'espère me tromper .

    1. Dufduf - sam 26 Mar 22 à 14 h 06

      Petite précision : c'est au printemps 2011 que l'on a commencé à être "ric-rac" et c'est le nouvel entraîneur , Garde , qui a dû s'appuyer sur le centre de formation

  3. GoNL - sam 26 Mar 22 à 12 h 07

    L’article est un peu à sens unique, il ne parle pas du comportement des jeunes qui partent parce qu’on ne les met pas titulaires ou millionnaires à 19 ans.

    @jd36, je n’ai rien non plus contre Henrique qui est un remplaçant correct, mais je ne comprends pas du tout qu’on ne laisse pas un jeune progresser (en l’occurrence Bard) derrière Emerson en allant chercher loin d’ici un joueur qui, lui, sera toujours un joueur d’appoint. Cheyrou l’a répété récemment en citant l’exemple Kalulu barré par Rafael et Tete comme remplaçant.
    Pour K2R/Barcola, je ne serai pas aussi définitif parce que K2R est là depuis deux ans et Barcola découvre seulement la L1.

    1. OLPassePresent - sam 26 Mar 22 à 14 h 02

      Sans chercher à prendre position dans ce débat (pour l'instant, je vois M. Bard comme un bon joueur mais pas comme un futur crack), je rappelle les dates de transfert. Juni a fait venir Henrique, qu'il avait connu à la fin de sa carrière au Vasco de Gama, le 29/06/2021, sans frais de transfert car le joueur était libre.
      M. Bard a choisi de signer pour l'OGC Nice, le 16/07/21, donc après l'arrivée d'Henrique. Il a rapporté 3 M. de transfert à l'OL (+ 2 M. d'invectives et 20 % sur éventuelle plus value). Voila pour les faits !

    2. Dufduf - sam 26 Mar 22 à 14 h 39

      Oui , l'auteur tire à tout va sur les joueurs actuels et flingue aussi la langue française :" Ce ne fut pas des échecs (conjugaison) ", "la nostalgie est de revoir (syntaxe)" , deux joueurs ...qui n'aurait (conjugaison) ", " ne plus revivre les rendez-vous manqués"... Difficiles à revivre s'ils n'ont pas eu lieu.

  4. sg69er - sam 26 Mar 22 à 12 h 17

    Oui pour Henrique je pense que la phrase est un non sens je ne pense pas que le cub a fait partir Bard pour faire venir Henrique il faudrait reprendre la chronologie des départs et arrivées mais l'un ne part pas pour laisser l'autre arriver.
    Après il est moyen mais quand tu ne joues plus pendant 2 mois il faut bien 2 matchs pour reprendre le niveau et pas 10 min ou 5 min.

    1. OLPassePresent - sam 26 Mar 22 à 14 h 05

      Sans chercher à prendre position dans ce débat (pour l'instant, je vois M. Bard comme un bon joueur mais pas comme un futur crack), je rappelle les dates de transfert. Juni a fait venir Henrique, qu'il avait connu à la fin de sa carrière au Vasco de Gama, le 29/06/2021, sans frais de transfert car le joueur était libre.
      M. Bard a choisi de signer pour l'OGC Nice, le 16/07/21, donc après l'arrivée d'Henrique. Il a rapporté 3 M. de transfert à l'OL (+ 2 M. d'invectives et 20 % sur éventuelle plus value). Voila pour les faits !

      1. GoNL - sam 26 Mar 22 à 14 h 29

        Merci OLPP,
        Il est donc parti bien avant l’arrivée d’Emerson, mais je ne pense pas que Bosz avait l’intention de le mettre en #1. La concurrence Henrique-Bard reste pour moi un mystère

      2. OLPassePresent - sam 26 Mar 22 à 14 h 51

        Emerson, c'est le 19/08/21.

      3. le_yogi - sam 26 Mar 22 à 16 h 45

        @OPP: 2M d'invectives ou d'incentives ? Il est si malpoli que ça Melvin ? 🤣

      4. OLPassePresent - sam 26 Mar 22 à 17 h 38

        Houla !! dur dur pour moi et mon anglais trop sommaire.
        En tout cas, l'occasion de faire un jeu de mots à mon encontre que je trouve très réussi 🤣

  5. JUNi DU 36 - sam 26 Mar 22 à 12 h 37

    Complètement d'accord GoNL et sg69er pour Bard, on était nombreux ici à être dégouté qu'on le laisse partir,surtout qu'il commençait à s'installer à ce poste tranquillement mais sûrement, c'est juste qu'il fallait attendre que Cornet parte pour qu'il s'approche d'une place de titulaire. Pour Henrique le problème se pose pas trop car il peut jouer un peu partout en defense, d'ailleurs les matchs qu'il a enchaîné c'était en central pour remplacé Denayer. Ensuite Bosz l'a fait monter d'un cran pour deux matchs je crois, on se demande pourquoi sachant que Denayer n'était tjrs pas revenu ??? Il a préféré mettre Da Silva qui est quand même un niveau en-dessous. Bon se sont les choix de Bosz, ils sont parfois invraisemblable mais on y peut rien 😬

  6. JUNi DU 36 - sam 26 Mar 22 à 12 h 50

    Il faut se dire que Bard en avait peut être marre aussi d'être coincé par Cornet, ce dernier ayant été la priorité de Garcia tout au long de la saison 2020-2021. Être barré par un attaquant même si ils s'entendaient sûrement bien entre eux, ça a pas du trop lui faire plaisir...

    1. GoNL - sam 26 Mar 22 à 13 h 01

      Pourquoi avoir recruté Henrique alors que Bard pouvait se développer en #2 du poste?
      Je ne vois ni le rapport avec Cornet ni avec Garcia

      1. JUNi DU 36 - sam 26 Mar 22 à 13 h 14

        Moi non plus mais il n'y est pour rien Henrique 😉

      2. GoNL - sam 26 Mar 22 à 13 h 23

        Ça c’est vrai aussi 🤪, je ne comprends juste pas son recrutement

      3. le_yogi - sam 26 Mar 22 à 13 h 34

        Peut-être aussi que Bard voulait la certitude d'être #1, et que c'est plutôt la venue d'un titulaire qui l'a poussé à vouloir partir ?

      4. GoNL - sam 26 Mar 22 à 13 h 58

        Peut-être aussi, en gros il voulait être #1 et le club a tout fait pour qu’il soit #3 😬, et maintenant il est #2-3 à Nice

      5. le_yogi - sam 26 Mar 22 à 16 h 10

        Et même #1-2 à vrai dire, du fait des indisponibilités d'Amavi, le choix est plutôt payant pour lui.

      6. Roberto Cabanas - sam 26 Mar 22 à 21 h 02

        Qu'est-ce qui t'as pris bordel de casser la cabane
        De ce panoupanou, puis sortir ton canif
        Ouvrir le bide au primitif
        Qui débarquait de sa savane
        La nostalgie camarade, la nostalgie camarade
        Qu'est ce qui t'as fait prendre cette fille diaphane
        Contre son gré et sous ses griffes
        Des regrets tu réponds négatif
        Mieux encore tu ricanes
        La nostalgie camarade, la nostalgie camarade
        Qu'est-ce qui te prend mon sucre de canne
        De te klaxonner la gueule sombrer sur les récifs
        De ta mémoire et revoir ton passif
        En respirant la colophane
        La nostalgie camarade, la nostalgie camarade
        Il s'en passe des choses sous ton crâne
        Rasé c'est plein de tristesse et de kif
        Tu te vois encore en tenue léopard bourrée d'explosifs
        Sauter de ton aéroplane

  7. JUNi DU 36 - sam 26 Mar 22 à 14 h 28

    🤪

  8. Olyonn@is - sam 26 Mar 22 à 14 h 41

    Je pense qu'on a pas fait confiance à Bard,trop jeune et pas assez bon pour faire doublure apparemment,et que Gouiri ne reviendrait pas de sa blessure,quelle erreur.Gouiri à la limite ça se comprend mieux que Bard c'est un joueur fait pour un 4-4-2,Lyon ne joue pas dans cette config.Mais Bard on aurait pu le garder.

  9. Da1989 - sam 26 Mar 22 à 14 h 51

    Il y a qd meme des exceptions a la règle…Aouar est le parfait contre exemple du gars du cru qui n’en a strictement rien a faire du résultat de son équipe.

    1. Sebepe - sam 26 Mar 22 à 15 h 21

      Oui mais Aouar a eu 2 deux fenetres de recrutement lors desquelles il aurait dû partir (Juve & Arsenal, de mémoire).
      Et ça ne s'est pas fait.
      Imaginez vous être pistés par deux entreprises concurrentes avec des projets intéressants et une perspective de changement de contexte qui ne se font pas.
      Quelle serait votre attitude ? Vous seriez sûrement blasé, de la même manière...

      1. JUNi DU 36 - sam 26 Mar 22 à 15 h 39

        Pour Aouar à la base c'est JMA qui voulait le vendre à son pote de la Juv, lui n'a jamais dit qu'il avait envie d'y aller à l'époque. Il y a eu plusieurs articles ici avec le prez en tête d'affiche qui se vantait de l'intérêt de la Juv, il voyait déjà les millions défilé devant ses yeux.
        Non vraiment à l'époque j'ai pas eu l'impression que Aouar était intéressé 🤔

  10. Le_Lyonniste - sam 26 Mar 22 à 15 h 15

    Je croyais que le Gang des des Lyonnais c'était pas bien.

  11. Roro Blouch - sam 26 Mar 22 à 16 h 08

    La nostalgie, c'est surtout de ne plus avoir de joueurs de la qualité de Lacazette, Fékir, Tolisso, Umtiti, mais aussi des Ferri et des joueurs de devoir de ce genre. On était quand même sur une génération assez dingue sortie du centre, je ne crois pas que ce soit déjà arrivé avant autant de bons joueurs d'un coup.

    Finalement avec le recul cette génération a été le miracle qui a sauvé les miches d'Aulas et ses politiques sportives pourries depuis Puel. Le miracle s'étant achevé, on se retrouve avec Dubois et Kadewere. L'erreur, ce n'est pas cette année, c'est de ne pas avoir profité de l'échec Sylvinho pour essayer autre chose, à la place on a fait les poubelles pour récupérer Garcia.

    1. Beeeeen - sam 26 Mar 22 à 16 h 25

      Mais non il y en a eu des bons joueurs du centre sauf qu’ils sont partis. L’erreur stratégique ça a été de faire revenir Juninho sans avoir les finances pour suivre sa politique sportive. Lui il s’est débarrassé de Gouiri et Bard sans scrupules car il pensait pouvoir les remplacer.
      Tout le problème vient de là. Le décideur n’a pas fixé de cap au directeur sportif puis a l’entraîneur.
      Avec Malo, Kalulu, Bard, Lukeba, Gouiri, Cherki on l’avait notre ossature pour demain. Mais Juni il arrive du Bresil, veut marquer son territoire (c’est normal) et direct défait ce que Maurice a construit.
      En plus il se barre véxé en laissant un champs de ruines…La totale !
      Tout est à refaire….Et sans argent…

      1. lichalopez - dim 27 Mar 22 à 9 h 24

        "Ce que Maurice a construit" c'est à dire les dubois kadewere dembele andersen koné... il fait autant parti du nauffrage et lui aussi est parti comme un voleur vexé dans son ego quand juni est arrivé, faut pas refaire l'histoire.

  12. lichalopez - dim 27 Mar 22 à 9 h 32

    Made in Lyon ou pas c'est pas la question, on est nostalgique des joueurs de qualité peu importe d'où ils viennent. Et pour ça faut avoir beaucoup plus que 4 personnes dans ta cellule de recrutement.

Les commentaires sont fermés

d'heure en heure
d'heure en heure

derniers commentaires
Faire défiler vers le haut