Lucas Paqueta et Houssem Aouar (crédit : David Hernandez)

OL - Mercato : Lucas Paquetà sacrifié sur l’autel du manque de vente ?

A une semaine de la fin du mercato, l’OL a vu West Ham passer à l’action pour Lucas Paquetà avec une offre bien en-dessous des exigences lyonnaises. Le dossier du Brésilien prenant fin peu avant la clôture du mercato est finalement tout sauf une surprise.

Il fallait le voir pour le croire. En pleine conférence de presse pour un match de Ligue Europa Conférence, David Moyes a surtout l’artillerie lourde à la question d’un journaliste et a déclenché un vrai séisme à près de 1000km de Londres. En déclarant et confirmant les informations de Sky Sports selon lesquelles West Ham aurait fait une offre à l’OL pour Lucas Paquetà, l’entraîneur des Hammers a validé ce que de nombreux supporters lyonnais redoutaient. Voir le meneur brésilien partir dans les derniers jours ou heures du mercato. Il ne faut pas aller trop vite en besogne car l’offre même si officielle n’a pas été acceptée par l’OL. Mais finalement, si départ il y a dans ce money-time, ce serait tout sauf une surprise.

Ayant pris part à toute la préparation et titulaire dans l’entrejeu lyonnais lors des deux premiers matchs de championnat, Lucas Paquetà joue la carte du professionnalisme à fond. Le meneur se plait à Lyon mais, même s’il ne l’a pas dit publiquement, a rapidement fait comprendre à ses dirigeants après la fin de saison dernière qu’un nouveau challenge ne serait pas pour lui déplaire. Depuis ? Tout le monde souffle le chaud et le froid, sous-entend sans vraiment dire les choses, de quoi amplifier ce flou artistique autour de la situation de l’ancien de l’AC Milan.

"Il y a des propositions pour lui. Il y a un certain nombre de joueurs qui peuvent se sentir complètement dans le projet, et d'autres qui ne le sont pas. Economiquement, on a les moyens d'aller au bout de nos idées et des objectifs, indiquait Jean-Michel Aulas le 1er juillet dernier. Pour Lucas, évidemment le sujet s'est posé, on réfléchit. L’entraîneur nous a donné son avis et il y aura aussi ce que veulent faire les footballeurs."


Une offre loin de celle "impossible à refuser"


Une manière déguisée de faire passer le message que Lucas Paquetà souhaitait partir et que ce n’était pas l’OL qui le mettait dehors pour des raisons économiques comme ce fut le cas avec Bruno Guimarães. Du président à Peter Bosz en passant par Bruno Cheyrou, tout le board lyonnais a joué cette partition durant l’été , assurant que "Paquetà est un bon joueur et que l’OL veut garder tous les bons joueurs" mais que le marché et les envies personnelles pouvaient en décider autrement.

Représentant la plus grosse valeur marchande de l’effectif à l’instant T, Lucas Paquetà se retrouve lui aussi surpris. S’il n’a pas fait la meilleure seconde partie de saison de sa carrière, le gaucher avait marché sur l’eau durant les six premiers mois et espérait bien attirer un gros poisson. Finalement, entre le prix demandé par l’OL (plus de 60 millions d’euros) et un marché plutôt atone, les intérêts se sont limités à des clubs de "seconde zone" avec le nouveau riche Newcastle et West Ham, les deux seuls clubs ayant vraiment montré une envie, Manchester City étant plutôt dans l’attente.


Paquetà victime de l’échec estival lyonnais ?


A trois mois de la Coupe du monde, le joueur se retrouve dans une position qui l’a poussé à ne pas forcer un départ pour un départ. Indiscutable à l’OL, il peut tranquillement attendre le mercato hivernal pour trouver chaussure à son pied avec un club de plus grand standing, l’OL devant l’aider à rejoindre un top club après l’échec AC Milan. A West Ham, il sera titulaire malgré l’abondance de biens dans la formation de David Moyes. Les Hammers ne sont pas le nom le plus ronflant de Premier League mais la découverte du championnat anglais est presque vu comme une priorité pour le joueur. A Londres, le numéro 10 devrait "voir son salaire être doublé" selon un journaliste anglais suiveur des Hammers.

Sportivement, le choix peut poser question s’il se finalise, économiquement, difficile de rivaliser surtout que tout ne se passe comme prévu dans les coulisses lyonnaises. Finalement, c’est bien l’opération dégraissage ratée de l’OL qui risque de pousser Lucas Paquetà vers la sortie. Le président Aulas a rappelé que le club n’avait pas d’obligation de vendre mais avec un effectif de 30 joueurs, Peter Bosz a, à de nombreuses reprises, lancé un appel d’urgence pour faire de la place. Candidats à un départ de par leur situation contractuelle, Houssem Aouar, Moussa Dembélé ou Jérôme Boateng sont toujours là et c’est bien cette incapacité à vendre les indésirables qui peut expliquer un départ aussi tardif pour Lucas Paquetà.


"West Ham a un projet sur 3-4 ans"


West Ham l’a bien compris et est passé à l’action dans cette dernière ligne droite avant la clôture de mercato. Les 41 millions d’euros plus 9 de bonus n’ont pas encore convaincu l’OL qui en veut au moins dix de plus. Vu les sommes dépensées en Premier League, 50M€ pour Lucas Paquetà représenterait quoi qu’il arrive une bonne affaire pour les Hammers qui apprécient la polyvalence du joueur "capable de jouer 10, 8 ou comme faux numéro 9" selon les dires de David Moyes. Le coach anglais a pu voir au plus près les qualités de Paquetà lors du quart de finale de Ligue Europa la saison prochaine et voit dans le Lyonnais la pièce manquante à son projet.

A Londres, on nous glisse que "l’ambition est désormais d’aller tutoyer les places qualificatives pour la Ligue des champions dans les deux ou trois prochaines années. Le recrutement estival a été fait en ce sens et Paquetà sera une garantie technique supplémentaire." S’il a attendu le dernier moment pour dégainer dans le dossier Paquetà, West Ham s’est en effet montré actif durant l’été avec huit arrivées pour 139 millions d’euros. Le club londonien a les moyens de ses ambitions, comme toute formation anglaise. L’OL attend désormais qu’il fasse un effort supplémentaire dans les prochaines heures pour baisser la garde. En tout cas, en vendant Lucas Paquetà dans les derniers instants du mercato, pas sûr que le mercato estival lyonnais soit aussi positif qu’espéré lors de la présentation d’Alexandre Lacazette mi-juin…

219 commentaires
  1. Moimoi - jeu 25 Août 22 à 9 h 16

    D'après le média payant préféré de certains, "Jérôme Boateng, qui n'a joué aucun des trois premiers matches de Ligue 1 cette saison, se voit rester. Même si les dirigeants verraient d'un bon oeil un départ, l'Allemand se croit capable de reprendre une place dans le onze.

    Au club, on pourrait activer des prêts dans les derniers jours pour des hommes dont on aimerait se séparer.
    Il n'y a pas d'inquiétudes particulières concernant Tino Kadewere qui devrait trouver preneur.
    Youssouf Koné pourrait aussi continuer son tortueux chemin lyonnais après avoir été prêté à Troyes, l'an passé (après l'avoir été à Elche puis Hatayspor), comme Sinaly Diomandé, l'Ivoirien, qui a besoin de temps de jeu pour espérer un jour s'imposer à l'OL".

    D'où le "Hôtel du manque de vente bonjour ? Oui, Lucas Paqueta, 50 millions plus quelques bonus et il est à vous".

    1. GoNL - jeu 25 Août 22 à 9 h 23

      Le Mercato des joueurs à 5-20 M EUR est toujours atone, donc les clubs qui ont des joueurs bankables sont plus ou moins obligés de les mettre sur le marché, ainsi que d’aller chercher les joueurs libres.
      L’OL n’est pas juste un club d’incompétents qui n’y connaissent rien, on voit le même un peu partout..

      1. Moimoi - jeu 25 Août 22 à 9 h 27

        Je ne me permettrais pas de dire que l'OL est constitué d'incompétents. En tout cas, je ne l'écrirais pas.
        Les autres clubs sont fort logiquement peu intéressés à l'idée d'acheter des joueurs que nous considérons comme pas au niveau.

      2. jolann69 - jeu 25 Août 22 à 10 h 13

        @Moimoi, en fait, je pense que des clubs de niveau inférieurs peuvent être intéressé par des joueurs que nous estimons pas au niveau pour nous. Le problème est plutôt de faire redescendre les joueurs qui bien souvent se croient plus beaux qu'ils ne le sont.

      3. Moimoi - jeu 25 Août 22 à 10 h 17

        Il y a clairement de ça jolann.
        Après, au-delà de leurs croyances sur leur niveau et de leur orgueil, il y a aussi leur salaire, et on en revient à la question globale de "rester dans un (théorique) grand club en étant bien payé mais pas jouer ou redescendre d'un cran aussi bien au niveau du club et du salaire, mais exercer sa profession".

      4. Olyonn@is - jeu 25 Août 22 à 10 h 24

        Pas besoin de vendre Paqueta,on a eu 90 millions de John Textor je rappelle,c'est quand même bizarre,dont 40 millions pour les transferts dont on a rien dépensé,donc logiquement pas besoin de le vendre.

      5. Moimoi - jeu 25 Août 22 à 10 h 42

        Salut Olyonn@is !

        Pour toi et pour tout le monde, certes, le vendredi 29 juillet 2022, l’assemblée générale de l’Olympique lyonnais a bien autorisé "le Conseil d’Administration à mettre en œuvre une augmentation de capital d’un montant total de 85 999 998 €".

        Dans le détail, d'après le rapport du conseil d’administration envoyé aux actionnaire "40 millions d'euros seraient consacrés au renforcement des équipes professionnelles masculine et féminine, 29 millions au remboursement à court et moyen termes des titres et des obligations de relance liées au financement de l’Arena et environ 17 millions à l’aménagement et à l’investissement d’infrastructures".

        Le problème, au-delà de ces moins de 40 millions à disposition (puisqu'une partie ira à la section féminine) est :
        - qu'ils sont destinés au recrutement,
        - et surtout que cette somme injectée par Textor est "conditionnée à la réalisation effective de l’acquisition". Or, il n'a toujours pas racheté l'OL. Il a jusqu'au 30 septembre pour le faire.
        D'ici-là, le club n'a rien à part des promesses.

      6. Olyonn@is - jeu 25 Août 22 à 11 h 02

        Salut Moimoi,oui effectivement,on a pas l'argent autrement dit.Pourquoi le président à blablater en début de saison alors ...John Textor arrive bla bla bla aujourd'hui on va avoir plus de moyens financiers bla bla on peut miser tout de suite sur Lacazette...bla bla ça m'énerve.

      7. Moimoi - jeu 25 Août 22 à 11 h 08

        Tu sais bien que le président aime blablater 😀

      8. Olyonn@is - jeu 25 Août 22 à 11 h 15

        Je sais.Je me suis encore fait avoir.😆(à moitié on va dire...)

      9. BruceFeuillette - jeu 25 Août 22 à 13 h 40

        Donc on n'est pas dans l'obligation de vendre Paqueta.
        L'exercice 2022-2023 s'étend du 30/06/2022 au 30/06/2023. Nous sommes le 25 août. Donc trop tard pour comptabiliser la vente de Paqueta sur l'exercice précédent.
        On aurait donc les 40 millions de Textor qui tomberaient. Qu'on vende Paqueta 40 millions ou qu'on passe les 40 millions de Textor dans la conservation de Paqueta, ça fait une opération blanche. Sauf si le club est toujours aux abois et a besoin de 80 millions, qui ne partiraient donc pas dans les transferts.

    2. Juninho Pernambucano - jeu 25 Août 22 à 9 h 27

      C'est un mercato qui tourne à la catastrophe .
      On va trainer 7 ou 8 joueurs en trop qui ne servent à rien , et on perd notre meilleur joueur , je suis désabusé .

    3. Philippeb - jeu 25 Août 22 à 11 h 19

      "Le media payant préféré de certains" est bien seul en fait. Les autres ne font que le recopier !

    4. piedicortedigaggio - jeu 25 Août 22 à 17 h 04

      Ça serait une énorme déception, il faudra réagir immédiatement en se positionnant sur Seko Fofana. A 20-25 millions on pourrait emporter le morceau avant que Rennes ou un horrible club anglais de seconde zone vienne le chiper.

  2. OL1jourOLtoujours - jeu 25 Août 22 à 9 h 19

    même à 60M ce serait une erreur de le vendre...après la réalité nous enseigne que c'est pas la logique sportive qui dirige le foot...malgré tout s'il venait à partir notre milieu de terrain ne serait pas ridicule avec Caqueret Tolisso et Lepennant...peut-être moins de technique mais de vrais guerriers

    1. Koko - jeu 25 Août 22 à 10 h 12

      +69

      1. Olyonn@is - jeu 25 Août 22 à 10 h 26

        C'est une erreur de le vendre ,il va y avoir une cassure supporter /direction encore.

  3. poussin - jeu 25 Août 22 à 9 h 21

    dépité !! entre avoir envie de se qualifié en LDC , etle faire il y a un monde sur tout en première league où les équipes phares pullulent. Les clubs anglais ont des moyens colossaux qui dérèglent les marchés , c'est assez scandaleux de proposer si peu en transfert et de l'autre multiplié son salaire par 3 par rapport à ce qu'il touche à OL. tout ça pour rejoindre un club du ventre mou même si ils nous ont sorti de la dernière europa.

    Bref le vendre à quelques jours de la fin du mercato est une hérésie sportive au détriment de l'aspect financier de l'affaire surtout si on ambitionne de retrouver la LDC et un podium en championnat. Qu'on arrête de nous ballader et qu'on nous dise la vérité sur nos réelles ambitions en fonction de nos moyens !!

    Revoir Aouar titulaire malgré sa fin de contrat en 2023 à la place de paqueta me donne déjà des boutons .

  4. Juninho Pernambucano - jeu 25 Août 22 à 9 h 24

    Bon alors c'est fini , Dimanche on ne le verra peut être même pas pour une dernière fois à Reims .
    Les anglais pillent les championnats et tuent nos équipes avec des moyens démesurés que l'ont ne peut pas avoir .
    Ils triplent les salaires , que peuvent faire les autres clubs européens ?
    C'est de la concurrence déloyale .
    Ce football business atteint des proportions qui donnent du mal à encore s'y interesser , pour les anciens qui ont connu des vrais clubs de foot comme Auxerre ou Sochaux ou l'épopée Bastiaise en coupe d'europe .

    1. Gnafron - jeu 25 Août 22 à 9 h 41

      ça me rappelle quand les petits clubs de L1 disaient cela de l'OL dans les années 2000

      1. Juninho Pernambucano - jeu 25 Août 22 à 10 h 14

        C'est un peu ce qui se passait en effet en L1 il y a 20 ans quand l'OL pillait les autres clubs , le retour de boomerang est maintenant pour JMA .
        Ces milliardaires qui pullulent en First league dérèglent complètement le marché , l'OL ne pourra jamais concurrencer ces clubs la , du moins pas avec un Textor qui ne veut pas injecter d'argent .

      2. Gnafron - jeu 25 Août 22 à 12 h 09

        On ne pillait pas : on achetait, souvent au prix fort. Lille nous doit peut-être leur titre et leur qualif en C1.

    2. OLVictory - jeu 25 Août 22 à 10 h 04

      Absolument rien de déloyal dans cette concurrence.
      On veut l'argent, mais sans faire les efforts nécessaires, ça ne marche que dans les rêves. Si les Anglais ont des moyens, c'est qu'ils les ont mérités. Nous, on fait tout pour casser ce qui fonctionne et rien pour améliorer ce qui ne fonctionne pas, La L1 a aussi ce qu'elle mérite, elle régresse.

      1. Olyonn@is - jeu 25 Août 22 à 10 h 28

        +1

      2. Philippeb - jeu 25 Août 22 à 12 h 33

        Pas sûr que la L1 régresse vraiment. Elle reste à son niveau depuis des dizaines d'années. Les anglais, eux, grâce à une politique libérale ( ultra libérale est le terme à la mode!) ont pris beaucoup d'avance sur tout le monde.

      3. Juni forever OL - jeu 25 Août 22 à 13 h 30

        Notre championnat de rugby est le meilleur au monde comme quoi, on peut être meilleur que les autres !
        Peut être que nos dirigeants dans le foot sont nuls et prennent de mauvaises décisions, non ?

      4. Tongariro - jeu 25 Août 22 à 13 h 40

        Ca me fait rire de lire que le foot français aurait besoin d'être plus libéral pour être meilleur sachant que c'est justement le libéralisme dans ce qu'il a de plus gerbant qui l'a tué, via le funeste arrêt Bosman de la tout aussi funeste CJCE en 1995.

  5. gonebad - jeu 25 Août 22 à 9 h 34

    allez 60 M pour Paqueta l intermittent et on blinde Tete avec un contrat juteux , ce sera l affaire de l année !!

    1. OLVictory - jeu 25 Août 22 à 10 h 05

      Et Tetê va occuper les deux postes en même temps ?
      Si oui, on pourra faire des économies de salaire en jouant à 10, c'est cool pour Ponsot !